vendredi 11 février 2011

Prisonnier de sa liberté

Temple-de-l'intervalle, Bali


Suite et fin du chapitre quatre :

L'enseignement śivaïte proclame d'une seule voix

Que la plus haute souveraineté consiste à accomplir ces cinq actes :

Émanation, subsistance, résorption,

Voilement et grâce. 12


De fait, ces cinq actes de Śiva

Procèdent sans interruption ni obstacle

Dans la totalité des choses,

Grâce à (sa) Puissance plus que merveilleuse. 13


Prisonnier, il est esclave des plaisirs sensibles

Qu'il goûte et il déchoit sans cesse.

Il peut (bien) nier (l'existence du) Seigneur Suprême

Et mépriser l'enseignement et le maître dans sa confusion. 14


Tout cela est le déploiement du Soi de Śiva

- Œuvre qui consiste à se voiler soi-même - et rien d'autre.

Il voile son essence innée

Par la majesté de sa propre liberté souveraine. 15


Longtemps, il transmigre ainsi.

Alors, il prend appuis sur le discours de l'enseignement (expliqué) par le maître

Et il reconnaît sa nature propre - la nature de Śiva,

Par la grâce innée de Śiva. 16


Balajinnātha Paṇḍita, Le Miroir de la liberté (Svātantrya-darpaṇam), Munshiram Manoharlal, Delhi, 1993


Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...