dimanche 5 juin 2011

L'esprit, pierre philosophale


Danse de Nairâtmyâ, Népal

L'une des stances apparentées à un groupe de stances du Vijñānabhairava mentionné dans un billet précédent a une source : la Démonstration du Réel (Tattvasiddhi, 47) par Śāntarakṣita. Il s'agit de ce verset :

Quel que soit le phénomène

Auquel l'esprit des hommes s'attache,

Ils s'identifient à lui,

Comme un joyau qui (revêt) toutes les formes.

Il était cité par Vīryaśrīmitra, commentateur d'une œuvre de l'un des disciples de Maitripa. Je suis tombé sur cette stance par le plus grand des hasards. Reste à le comprendre dans son contexte, avec son commentaire. Mais je soupçonne que ce Śāntarakṣita est source de bien d'autres surprises.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...