lundi 4 juillet 2011

wu wei wu ji wu xin

Qui n'a pas rêvé de bouger comme les héros de Tigre et Dragon ?
Ce style corporel est typique de la "famille interne" des arts martiaux de Chine. Shaolin est la Mecque de l'externe. L'équivalent pour l'interne, c'est Wudang. Site magnifique, classé UNESCO, etc. Encore relativement protégé des touristes. Plusieurs "écoles" se réclament là de prestigieuses traditions, dont celle de Zhang Sanfeng, fondateur mythique du tai ji quan.

Une petite école berlino-chinoise, remarquable par sa qualité technique :

Une superbe forme, mais qui ressemble comme deux gouttes d'eau au style de Yang Ban Hou de la "forme ancienne" (lao jia) de la famille Yang du Tai ji quan, en particulier dans sa version basse. Ils parlent de "tai yi", l'Un Suprême, au lieu du "faîte" suprême. Origine authentique ou fabrication pour attirer les élèves par la nouveauté ? Je n'en sais rien. Peu importe, la qualité est remarquable :



Improvisation (zi ran) sur le Poing des Cinq Eléments. Évidement, cela évoque le célèbre Yi quan de Wang Xiangzhai. Mais c'est magnifique :



Voir la chaîne Youtube de l'adepte en question, de la "Voie de l'unité et de la vérité", Ismet Himmet.

Autre école, celle qui se réclamme de Zhan Sangfeng. Leur tai ji quan :





Autre école, se réclamant de la tradition du Quan Zhen (voir, par exemple, Le Secret de la fleur d'or) :





Il y a ainsi des centaines de vidéos sur les styles internes, dont certain étaient totalement inconnus du temps de ma jeunesse, comme le Xin yi de la famille Dai, par exemple. Un bon site pour les découvrir.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...