dimanche 25 septembre 2011

Sans point de référence

Grêle subite, Mongolie

Peu importe ce qui apparaît :
Même si le ciel et la terre sont sens dessus dessous,
Il y a un repos spacieux, simple, sans point d'appui,
Sans point de référence - obscur, éphémère et évanescent.
Une humeur capricieuse, libre du couple espoir et crainte.

Quand la vue et la méditation sont impartiales,
La conscience ordinaire, prisonnière des réifications, s'effondre.
Sans cette camisole de la pensée nourrie par l'ambition
Il n'y a plus rien à gagner, nulle "chose" à conquérir.

Longchenpa, Le Trésor du royaume du réel

Cellule tranquille

3 commentaires:

Duc Gontran a dit…

A ton avis David, sans la vue (pour un aveugle ou si on ferme les yeux), comment transposer convenablement l'enseignement ?
Avec les autres sens comment faire le même enseignement que celui de D. Harding ?

David Dubois a dit…

A mon sens, c'est plus facile les yeux fermés.
Les sensations apparaissent dans l'espace, sans structure, sans point de référence, littéralement comme des nuages. Le corps,d'abord vécu comme un objet solide, s’effondre par pans, comme un château de sable au bord de la mer.
José et tous nos amis ont préparé des expériences pour les cinq sens durant le stage de cet été. C'est toujours le même principe. Mais la vision parle plus à l'homme. En plus, on peut faire des schémas, des dessins, des photos, des films. Alors qu'avec les odeurs, cela paraît plus délicat à bricoler. Mais sans doute manquons-nous encore d'imagination.
Et toi, comment ferrais-tu ?

Duc Gontran a dit…

Je trouve qu'il faudrait interroger des aveugles de naissance pour connaître leur façon d'imaginer le monde.
C'est un truc qui me travaille.
L'autre fois je regardais l'émission dans laquelle des stars vont chez des peuples dans le monde avec dans celle ci Gilbert Montagné (le chanteur). Lorsuq'ils ont atterris il a sentis des odeurs que l'animateur voyant n'a pas perçu.
Ah oui "en terre inconnue" ca s'appelle.
Moi le problème c'est que dès que je ferme les yeux je me désintéresse du monde.
C'est comme si je me mettais en pause.
La vision semble être ma seule motivation.... ;)
Ce qui me fascine c'est : comment un aveugle de naissance se représente le monde dans sa tête, dans ses rêves ?
J'aimerais bien le savoir.
C'est là qu'on voit que nos sociétés ne s'intéressent pas à l'essentiel car pour moi c'est un sujet crucial de savoir comment un aveugle voit le monde.
De toute façon je pense que le soi est le sentiment existentiel. Le "je" qu'on met devant chaque phrase.
C'est insensé cette histoire d'existence.
C'est à dire que la conscience résulte (selon moi) de ce JE. Conscience DE. Sans je il n'y a pas de monde.
Mais bon je continue à réfléchir, à apprendre, à lire, à méditer.
Actuellement je pousse plus loin l'enquête sur la conscience des particules. Le Je des particules en gros.
Le Je des cellules, le Je des molécules.
La reconnaissance et VST c'est acquis mais ca ne me satisfait pas entièrement. L'enquête continue...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...