vendredi 14 octobre 2011

L'éveil en un coup d'oeil ?

Autant la transmission d'une énergie spirituelle par le toucher est plutôt une croyance des adeptes du Kundalinî Yoga, souvent attirés par le New Age ou une forme d'occultisme, autant la croyance en la transmission d'un éveil par le regard est partagé par la presque totalité des sympathisants du mouvement non duel.

Qui ne s'est jamais émerveillé devant cette photo de Ramana Maharshi ?
J'avais 12-13 ans quand je l'ai contemplée pour la première fois. Il n'y eut pas que cela. Mais tout de même. Je voyais cette icône tout en lisant les descriptions du "grand hall", je m'imaginais une communion silencieuse, baignant dans la paix d'un coucher de soleil... A l'époque (vers 1984-85), il n'y avait pas cet engouement pour la spiritualité que nous vivons depuis vingt ans. Une photo, une seule ligne, avaient sans doute un effet que l'on aurait du mal à imaginer aujourd'hui.
Bien plus tard, j'ai lu d'autres témoignages, qui m'ont appris que Ramana ne passait pas ses journées dans le silence, loin de là. Il discutait beaucoup (de poésie tamoule, sa passion), il racontait des histoires, riait, pleurait, faisait l'acteur avec un talent incroyable, lisait le journal, allait nourrir les singes, supervisait quelque travaux... Néanmoins, j'ai gardé au fond de moi cette image d'une communion en silence, car elle exprime sans doute une expérience intérieure qu'aucune expérience extérieure ne peut effacer.
De plus, le regard est quelque chose d'intense. Chez tous les mammifères. Vous avez sans doute essayé l'expérience du regard sur votre chat ou votre chien. Vous le fixez et, au bout de quelques instants, il ouvre les yeux et vous regarde à son tour, comme si "quelque chose" était sorti de vos yeux. Rupert Sheldrake a proposé un protocole pour vérifier la chose, sans grand succès. Peu importe, le regard est une fenêtre ouverte sur... quoi ? L'âme ? La présence ? l'infini ? L'amour ? Là encore, peu importe le terme, mais il s'agit bien de quelque chose de cet ordre. Un contact immédiat.

Quant au regard accompagné du silence... c'est, pour beaucoup, la voie royale vers Ici. 

Comme toujours, certains ne peuvent s’empêcher d'en faire leur fond de commerce.
Quelques cas. D'abord, le couple Bonder. Les pros du regard silencieux à 100 dollars de l'heure :

Miss Bonder. You know what ? I'm happpy... :

Une variante avec chant (il chante, avec un accent certes inénarrable, un chant tibétain adressé à Padmasambhava, selon la mélodie transmise par un Brit petit-fils de Schubert, maître du bouddhisme tantrique "excentrique" et amateur de Blues) :

Une variante, le Silent Speed Dating. Non dual Meetic ?

Cependant, ce regard repose, aussi, sur des mécanismes psychologiques.
Un article sur les ficelles d'un pasteur reconverti dans le non duel.
Un autre sur le même cas : moins on parle, plus on a d'autorité.

Autrement dit, conscience pure sans conscience morale n'est que ruine de l'âme (même si la personne prospère !). Ou pas ?

A mon sens, la leçon est claire : il n'existe pas d'"état parfait". Une récupération égotique est toujours possible, même si vous êtes dans le "non ego" 48 heures sur 24, même si vous avez réalisé le silence par-delà le silence, etc. Aucune garantie. Pourquoi ? Serait-ce que l'éveil n'est qu'une expérience parmi d'autres ? Certains, désabusés, comparent les expériences spirituelles à la prise de drogues.
Non, je ne crois pas. Simplement, nous sommes libres. Absolument, profondément, irréductiblement. Par conséquent, rien ne peut se substituer à cette liberté. Aucune sécurité, aucune assurance définitive. Nous pouvons toujours décider de récupérer le silence, l'amour, la félicité... C'est le prix de la liberté.

2 commentaires:

Duc Gontran a dit…

Intéressante la démarche de Sheldrake. Mais je le soupçonne de ne pas être assez passionné.

N'est ce pas lui aussi qui a essayé de démontrer qu'un acquis technologique (tel qu'une pierre pour casser des noix) chez des singes d'une même espèce pouvait se transmettre sans qu'ils se fréquentent ?

Ce qui prouverait la fameuse et ancienne notion d'âme groupe (chez les ésotéristes européens par exemple).

Ce sont des expériences intéressantes et il n'a pas besoin d'être approuvé par "Nature" pour prendre son pied dans sa recherche.

A mon avis si son expérience a échoué en aboutissant au 50 / 50 c'est aussi que tous les individus ne sont pas également doués de sensibilité. On peut imaginer que c'est un sens très ancien qui nous permet de nous sentir regardé. Et que nous ne sommes pas tous réceptifs de la même manière.

Ce que je constate puisque tu parles de "Gurus non duels" c'est qu'il ne font pas beaucoup avancer les choses. Les révélations sont maigres. Pour l'instant on a eu très peu de véritables maîtres. Des bonimenteurs beaucoup comme dans tes vidéos.

Si on sait quelque chose alors il est facile de le transmettre. Encore faut il avoir quelque chose a transmettre.

David Dubois a dit…

Oui, mais paradoxalement, c'est celui qui sait qu'il ne sait rien qui peut "transmettre" un savoir. Quelque soit ce savoir.
Le couple Bonder me fait penser à ce sketch des Guignols d'il y a une dizaine d'années (?) où l'on voyait un long plan silencieux de Raymond Barre... Oufouf...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...