vendredi 3 février 2012

Vous dites ?




Là le vide est tout plein, mais par différence du plein, et sans différence du plein. Là le vide ou indigent, qui n'est cependant ni vide ni indigent, est surcomblé du plein, du plus plein, du très-plein, voire de la même plénitude, au-delà de la plénitude.

Jean de Saint-Samson, Cabinet mistique, I, 8

1 commentaire:

space a dit…

Merci pour le passage que je ne connaissais pas.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...