mardi 3 avril 2012

Une autre non-dualité ?





La Vision de Śiva (Śivadṛṣṭi) est une œuvre peu connue de Somānanda, maître d'Utpaladeva, auteur de la Reconnaissance (pratyabhijñā). Elle est librement inspirée du Vijñāna Bhairava Tantra et elle dévoile l'intention cachée derrière les rituels du Trika, l'une des deux écoles ésotériques qui ont nourris la Reconnaissance. Somānanda se révèle profond, mais difficile d'accès.

Son Idée de la non-dualité est la suivante :

Le Multiple est dans l'Un et l'Un dans le Multiple. Comme dans le "sceau de Salomon".
La dualité est dans l'unité, déjà présente en elle ; et l'unité est présente jusqu'au cœur de la dualité.

Cependant, il ne s'agit pas ici de métaphysique ou de croyances touchant des réalités éloignés de nous. En réalité, la non-dualité décrit la conscience, c'est-à-dire l'expérience, comme lire ces lignes, éternuer, se perdre, avoir mal.

Ainsi, chaque instant de pure conscience frémit de félicité, de désir, d'élan, de perception, d'activité et de souffrances aussi. Mais la souffrance est infusée de félicité et de conscience pure.

Faire ce qui est en haut comme ce qui est en bas. Et en bas comme ce qui est en haut.

Tout est dans tout.

Ces idées sont présentes dans de nombreuses traditions et je suis persuadé qu'elles sont des clefs. Et pas seulement pour les traditionalistes. 

Voici le verset inaugural de la Vision de Śiva :

Puisse Śiva,
Qui nous possède entièrement
Quand il se dévoile lui-même par lui-même,
Rendre hommage à lui-même en (sa forme) déployée
Par sa propre Puissance.

La dernière ligne est volontairement équivoque. On peut comprendre "Qu'il rende hommage par sa propre Puissance" ou bien " à lui-même en sa forme déployée par sa propre Puissance". Ainsi, rien n'est méprisable.
Il dira plus loin :

4 commentaires:

Duc Gontran a dit…

La jouissance ultime est de s'autoriser en tant que dieu tout puissant à mépriser la création.
Au lieu de faire l'ignorant et béatement s'extasier... ce qui est une attitude stupide et peu digne d'un seigneur.
;-) là je sens que je t'ai bien eu...

Kévin a dit…

Comment pourrait-il exister plusieurs non-dualités ?

S'il existe de multiples façons d'en parler, la non-dualité ne peut-être qu'Une. Et il me semble que Somananda l'indique très bien.

David Dubois a dit…

Kevin,
Bien sûr, il s'agit de manière de parler, de concevoir. Mais cela fait de grandes différences.

Kévin a dit…

C'est à dire, sans doute, qu'il est difficile d'exprimer l'inexprimable.

En effet, comment peut-on ex-primer ce qui "prime" sans le déformer ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...