dimanche 22 juillet 2012

Ici c'est transparent, évident et incompréhensible

Dans la source - la vacuité de l'absence -
l'espace essentiel est le grand mystère,
présent depuis des temps sans commencement ;
éternellement, il fait jaillir le grand déploiement.
Il n'y a nul lieu où se cacher en lui,
rien à faire,
nulle qualité particulière ;
pas de receuillement, pas de progrès.
C'est une grande vacuité originelle,
une vaste ouverture plutôt qu'une absence,
sans intérieur ni extérieur,
sans haut ni bas,
sans direction ni destination.
Qui connaît cette réalité imprenable
s'est éveillé avant moi, Samantabhadra :
tel est le lieu de nulle part, le lieu de la conscience qui embrasse tout,
le séjour incréé, originel,
le séjour du premier éveillé, de l'éveillé originel.
Séjournant là depuis le commencement,
nous sommes le séjour de la parole secrète du Bouddha,
nous sommes le séjour de la présence totale, absolue.

Tantra de l'Amas de joyaux


Un beau documentaire sur une femme maître de dzogchen, la grande complétude. Elle s'est éteinte il y a quelques années semble-t-il :



Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...