mardi 4 septembre 2012

Désirer le bien-être empêche d'être bien




Désirer le bien-être est une maladie : l'attachement coriace ;
Car c'est par l'absence de désir que l'on gagne le bien-être.
L'éveil ne s’accomplit pas par une pratique,
Car l'éveil est déjà présent naturellement
Pour autant que l'on se laisse aller spontanément
Sans nulle recherche.
Que l'on se laisse aller, par-delà images et doutes,
Que l'on se repose tel quel sans rien chercher !
L'étiquette "éveil" n'est qu'un nom dépourvu de sens.
Je ne proclame pas que l'éveil soit une chose réelle.
Quiconque voit la réalité de l'éveil
N'y trouve jamais rien d'autre que l'espace - le réel.
Si l'on ne voit pas l'éveil,
Alors il faut entendre que notre Présence[1] transcende toute activité.
Quand on examine les choses, aucune n'existe.
Mais notre propre Présence est limpide depuis toujours.
Elle n'est pas une chose,
Mais notre propre Présence qui imprègne toute chose.

Le Roi créateur de toute chose



[1] Citta, conscience. Je reprends ici la traduction de Jim Valby, qui s'inspire en l'occurrence de celle d'Herbert Guenther.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...