mardi 18 septembre 2012

Ne pas jouer contre la pensée


Le Corps absolu selon la grande complétude, l’ati yoga,
Est par-delà (le schéma des) deux vérités (absolue et relative).
La conscience qui surgie d’elle-même, apanage de cette Idée quintessentielle,
Est par-delà les extrêmes d’une conscience « qui existe », « qui n’existe pas »,
Ou encore qui se situerait dans un entre-deux.
Il n’y a jamais eu quoi que ce soit
A abandonner ou à amasser.
Quand l’esprit connaît l’espace
Tel qu’il est – sans errer -,
Alors (il sait que) l’esprit et le corps ne sont jamais nés.
Attendu que (l’on comprend que) les pensées n’ont pas de substance,
Il n’y a pas, (dans l’Idée de la grande complétude), d’idées superflues
Telles que l’idée qu’il faut se taire, rester assis le dos droit les jambes croisées.
Ainsi, l’esprit est dépourvu de substance,
Il est par-delà éternalisme et nihilisme aussi bien.
Ne vous aventurez pas sur un chemin
Qui rejette les concepts tout en cultivant un état non-conceptuel.
Il n’est nul besoin de s’habituer à un état d’esprit
Obsédé par la pratique,
Puisque la vision qui comprend
(Enveloppe) spontanément (tous les aspects de la pratique).

Tantra du samādhi de la grande complétude

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...