vendredi 26 octobre 2012

Quand on le regarde, on ne le voit pas

 Posture du repos dans la Présence


Se battre pour ce qui n'existe pas, c'est jeter l'eau dans un lac !
C'est comme une gazelle qui courre après l'eau d'un mirage !
Qui médite en rejetant l'état (naturel) de non-méditation
Perpétue la souffrance sans réaliser l'éveil.
La Perfection profonde

La source incréée, le fond de toute chose, transcende
Les concepts de méditation et de non-méditation.
La connaissance transcendante et ultime ne médite que la réalité.
C'est (donc) une erreur de la nommer "méditation".
Pourquoi ? Parce que (la réalité) transcende toute expression.
S'entraîner à l'état sans concept comme antidote contre les concepts
Est le pire des concepts.
Bien plutôt, si un concept qui se présente est reconnu
Pour être la réalité, c'est comme reconnaître que le poison est l'antidote.
Il n'est pas besoin de chercher ailleurs la réalité.
La contemplation lumineuse et sans concept
Ne comporte pas la dualité entre méditation et méditant.
L'Océan transparent

Ce n'est certes pas en l'observant avec acharnement
Que l'on voit l'étendue sans limites du Corps absolu sans concepts.
Il se montre (au contraire) quand on se détend.
Le Corps absolu est par-delà apparition et disparition
Puisqu'il manifeste toute chose !
Le Corps absolu est spontanément complet depuis toujours
Puisqu'il enveloppe tout !
Le Corps absolu transcende les attributs des phénomènes (tels que "pur" ou "impur")
Puisqu'il est sans dilemmes !
Docteur abyssal

Parce que l'égalité sans concepts du Corps absolu
Manifeste n'importe quoi à partir de rien, il est Corps de création magique.
Parce que le Corps absolu jouit de lui-même,
Il est Corps de parfaite jouissance.
Parce qu'il est sans fondement objectif,
Il est Corps absolu.
Puisque ce fruit des trois Corps est spontanément présent,
On a expliqué son trait singulier - il n'est pas séparable (en trois Corps séparés).
Docteur abyssal

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...