mardi 1 janvier 2013

Le temps passe-t-il ?

On dit que "le temps passe". Mais c'est le fait de passer qui est le temps. Le temps, c'est le changement, ou plutôt la comparaison d'un changement irrégulier avec un rythme plus régulier, comme celui du soleil, de la lune ou du souffle. Cette comparaison est synthèse, acte de conscience, essence de conscience.

Ce changement est la pulsation de la conscience - veille sommeil.

Selon le shivaïsme du Cachemire, tous les cycles temporels (instant, minute, heure, jours, mois, année, siècle, éon...) se retrouvent dans l'inspir et l'expir.

Le Nouvel An est repos dans le Coeur, point d'origine du souffle, du temps et de toutes les activités qui s'y déploient. Le Coeur est le lieu d'où part l'expiration du souffle. Après avoir tout repris en elle, dans l'indifférencié de la nuit, de l’hiver, la conscience se tourne à nouveau vers la différence, aspirant à manifester la dualité en elle-même, sans dualité.

Dans le Coeur lui-même, le temps ne passe pas. Tous les temps y reposent comme dans un regard global sur un paysage, comme le premier instant d'une action - cuisiner par exemple. Le Coeur est conscience de la conscience, immédiate. Le Coeur désigne le regard se retournant sur... ni rien, ni chose.

Quelle année dans la direction pointée par ce doigt ?



Bonne année, bon souffle !


Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...