lundi 29 juillet 2013

A l'ouest

Xuang Zang fît un long voyage en Inde.
En Chine, il devint source de légendes.
Dont le Voyage à l'ouest, sorte d'Odyssée allégorique et palpitante, Râmâyana de la civilisation chinoise. Un maître taoïste du XVIIIe, Liu Yi Ming, dit que ce livre concerne "la Grande Affaire", "la Grande Voie".
N'empêche, il a inspiré et continue d'inspirer mille adaptations.
En série kitsch, façon x-or :



Un épisode d'une version plus récente (mais toujours aussi kitsch). Idéal pour apprendre le chinois :



Au cinéma avec Jet Li et Jackie Chan :



Existe aussi en dessin animé avec Dragon ball, plus moultes jeux vidéos, etc.

A ce propos, la Tablette en cent caractères (Lu xiangweng baizi bei) attribuée à Lu Dong Bin :

Nourris l'énergie vitale, veille en silence.
Apprivoise l'esprit, pratique sans pratiquer.
Que ce soit dans l'activité ou le repos, soit conscient de leur source.
Il n'y a rien à faire. Que cherche-tu ?
Le réel, l'éternel ne peuvent que réagir à ce qui se présente.
Pour réagir à ce qui se présente, tu ne doit pas être confus.
Si tu n'es pas confus, la vraie nature est stable.
Quand la vraie nature est stable, l'énergie vitale se résorbe d'elle-même.
Quand l'énergie vitale se résorbe, l’Élixir se forme de lui-même.
Dans l'athanor, le feu et l'eau s'unissent.
Yin et yang se succèdent.
Le changement universel roule comme le tonnerre.
Les nuées blanches s'assemblent au sommet.
La douce rosée se dépose sur le mont axial.
Tu dégustes le vin de l'immortalité.
Tu te promènes librement. Personne ne le sait.
Assie-toi et écoute la mélodie de la harpe sans cordes.
Entend clairement le fonctionnement créateur.
Tout est dans ces vingt lignes.
Une véritable échelle vers le Ciel !



Une comparaison de différentes traductions (en anglais).

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...