vendredi 19 juillet 2013

Du plein à l'intérieur du plein



Tout est bon.
En langue de Shiva : "Tout est Shiva". Ou, plus exactement, "Tout a Shiva pour Soi". Shiva est la conscience, unique comme l'espace est unique par-delà les différents corps. Or, tout est dans la conscience. Et comme cette conscience - évidente, immédiate, plus présente que tout - ne se laisse pas diviser - sans quoi elle ne serait plus conscience -, chaque chose contient toutes les autres. 



Voilà pourquoi l'amour du fini, le désir de l'éphémère, sont légitimes. Bien regarder l'autre, c'est voir l'Autre, et tous les possibles, confusément. Voilà pourquoi on peut contempler l'instant et se sentir plongé dans l'atemporel. Voilà pourquoi on peut se laisser envahir par l'essentiel en goûtant un petit rien. "Tout est dans tout". Chaque chose est une manifestation de toutes les possibilités, mais telle ou telle possibilité y est davantage actualisée. Leibniz a de belles formules :

"Notre âme exprime Dieu et l'univers, et toutes les essences aussi bien que toutes les existences".

"Rien ne nous saurait être appris dont nous n'ayons déjà dans l'esprit l'idée qui est comme la matière dont cette pensée se forme".

"Comme une même vile regardée de différents côtés paraît toute autre, et est comme multipliée perspectivement, il arrive de même que, par la multitude infinies des substances simples [des individus], il y a comme autant de différents univers, qui ne sont pourtant que les perspectives d'un seul selon les différents points de vue de chaque Monade [individuelle]."

"Mais une Âme ne peut lire en elle-même que ce qui y est représenté distinctement, elle ne saurait développer tout d'un coup tous ses replis, car ils vont à l'infini."

"Ainsi quoique chaque monade créée représente tout l'univers, elle représente plus distinctement le corps qui lui est affecté ...). Et comme ce corps exprime tout l'univers par la connexion de toute la matière dans le plein, l'âme représente aussi tout l'univers en représentant ce corps, qui lui appartient d'une manière particulière".

"Chaque portion de la matière peut être conçue comme un jardin plein de plantes, et comme un étang plein de poissons. mais chaque rameau de la plante, chaque membre de l'animal, chaque goutte de ses humeurs est encore un tel jardin, ou un tel étang".

Chaque chose et chaque âme est comme un miroir reflétant toutes les choses et toutes les âmes. Ainsi tout se reflète en chaque chose, et chacune en toutes. Les individus s'entre-expriment à l'infini. Chaque partie contient le tout.

Donc, non seulement tout désir est désir d'infini, mais encore même le désir d'une chose ou d'un être finis, ainsi compris, sont en harmonie avec le désir d'infini.  


Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...