mercredi 23 octobre 2013

Philosophie de la reconnaissance - CIPh - 7 et 10 octobre 2013

Qui suis-je ? 
-La conscience, absolument souveraine, répond la philosophie de la Reconnaissance (pratyabhijnâ, Cachemire, An Mille).

Voici les séances du 7 et 10 octobre 2013 sur les Stances pour la reconnaissance (I, 5).
Précédement, nous avons vu que la Reconnaissance avait établi, contre les Bouddhistes, que la mémoire est inexplicable sans un sujet permanent. Les souvenirs n'existent donc que "dans" la conscience, en dépendance d'elle. C'est elle qui, librement, se souvient, parce qu'elle est permanente sans être statique.
Mais la perception, source de toute connaissance, ne prouve-t-elle pas qu'il existe bien une réalité à l'extérieur de la conscience, et que donc la conscience n'est pas souveraine ?





4 commentaires:

Karen a dit…

Merci. Beaucoup d'idées se sont éclaircies en écoutant les deux séances.

Jean-philippe a dit…

idem merci beaucoup

borges69800 a dit…

Merci. Vos conférences comme votre blog me sont très précieux.

borges69800 a dit…

Merci. Vos conférences comme votre blog me sont très précieux. Merci également aux auditeurs pour leur participation et leurs questions.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...