samedi 22 mars 2014

Tête ou coeur ?

 Avant la tête et le coeur, je suis

Pour la plupart des chercheurs spirituels, le but est une sensation, un ressenti d'amour, d'unité.
Pour d'autres, plus rares, le but est une compréhension éclairée par l'intelligence.
Ces deux races s'entendent rarement. Pour les partisans du coeur, tout ce qui vient de la tête est "intellectuel". Comprenez : superficiel, vide, creux, stérile. Pour les partisans de la tête, ce qui vient du coeur est évanescent, instable et indigne de confiance, aveugle et infantile. 

Mais le message de la non-dualité ne vient ni du coeur, ni de la tête ; ni du corps, ni de l'esprit. 

Les sensations aussi bien que les pensées vont et viennent en la conscience qui ne va ni ne vient. De plus, les pensées sont des objets manifestés par la conscience, incapables de manifester la conscience. Et les sensations sont comme ces belles lumières par temps orageux : elles passent. Et souvent, elles engendrent une addiction presque invincible. 99% de la spiritualité n'est qu'une quête de l'ego : sa purification, son travail, son chemin, son éveil, sa dissolution, sa disparition, etc. 
Le but ne peut être atteint, car le chercheur est ce qu'il cherche.
En ce moment, vous n'êtes pas sûr de ce que vous lisez. Le sens n'est peut-être pas clair, engendre des doutes, des réactions, des hésitations, des interprétations...
Mais vous ne doutez pas que vous êtes ?
Quoi de plus évident ? Indéniable ? Certain ?
La tête et le cœur passent. Tout passe.
La conscience ne passe pas.
Ou alors, disons que notre vraie nature, l'absolu, est ce en quoi passe la conscience.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...