jeudi 24 avril 2014

Ne sommes-nous pas déjà libres ?



La grande cérémonie de l'adoration du palais de la déesse, trône de toutes les yoginîs, situé sur l'île du sans-pensée :



Toute activité est précédée
Par un désir, par une connaissance et par une action.
Dès lors, il est certain que tous les êtres vivants
Sont des Seigneurs souverains.[1] 44b-45a

L'analogie du yogī a été mise en avant
Pour répondre à l'objection
Selon laquelle la plante vient de la graine
Et la graine, de la plante, s'engendrant ainsi mutuellement
(Sans qu'il soit besoin de poser  en outre une conscience souveraine)[2]. 45b-46a

Jadis Viśvāmitra et d'autres
Qui avaient atteint la perfection de la concentration
Créèrent des paradis dotés de tous les plaisirs,
Par leur seul désir,
Sans utiliser de matière, sans outils, et sans but (autre que le plaisir du jeu). 46b-47

Le Seigneur, doué d'infinis pouvoirs,
Est libre et indépendant.
Il crée, fait subsister et détruit le monde entier
Par son simple désir. 48

Celui qui est toujours "seigneur"
Ne devient pas un agent par la mise en jeu des facteurs de l'action !
De même, lui qui est évident, auto-lumineux,
Ne devient pas "quelqu'un qui sait"
Grâce à la mise en jeu de preuves ![3] 49

Son omniscience et son omnipotence
Sont simplement sa liberté absolue.
Quant au miracle étonnant de son pouvoir de désirer,
Il est simplement le fait qu'il agit selon son bon désir ! 50

Qui donc, en ce monde, pourrait
Délimiter la volonté absolument souveraine du Seigneur,
En vertu de laquelle
Il agit, ou n'agit pas, ou encore agit autrement ? 51

La Révélation a aussi déclaré
Que le Seigneur crée selon son désir
En disant "Il désira" et
"De cela, du Soi, naquit l'espace". 52

Si le Seigneur suprême
Etait la cause instrumentale de ce monde,
Alors il serait mutable et périssable,
A l'image du potier. 53

Si le Seigneur était en permanence doué
Des neuf qualités à commencer par l'intellect,
Il devrait s'adonner à chaque instant à la création du monde,
Puisque son désir serait permanent ! 54

Et, parce que cette activité ne connaîtrait jamais le repos,
Le cycle du devenir douloureux ne cesserait jamais !
L'enseignement en vue de la liberté serait vain
Et la Révélation se viderait de son sens... 55

Par conséquent, la création du monde par le Seigneur
N'est qu'un jeu de magie.
"Instruire sur l'aliénation et la liberté" :
Cette manière de parler fait aussi partie de la magie... 56

Le Jeu de l'esprit qui met en lumière le sens de l'hymne à l'Incarnation Méridionale, 2,
attribué à Sureshvara


[1] Reformulation des Stances pour la Reconnaissance, 1, 1, 4 : "De fait, les choses qui ne sont pas conscientes (par elles-mêmes) ont leur fondement dans les êtres vivants. Et on sait que la connaissance et l'action sont la vie des êtres vivants".
[2] Allusion à la Stance pour la Reconnaissance, 1, 5, 7 : "Dieu, qui est la conscience, manifeste hors (de lui) toutes ces choses qui existent en (lui), à la manière d'un yogī : par la seule force de son désir, sans recourir à un matériau".
[3] Le Soi est Agent et Connaissant, indépendant de toute condition. Allusion à la Stance pour la Reconnaissance, 1, 1, 2 : "Qui, étant doué de conscience (et intelligent), pourrait bien être en mesure de prouver ou réfuter le sujet connaissant, l'agent, notre Soi, le souverain total toujours déjà prouvé ?"

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...