samedi 17 mai 2014

Qu'est-ce que le plaisir ?

Tous nous cherchons le bien-être.
Souvent sous la forme du plaisir...


Mais nous finissons toujours par être déçus, au mieux lassés. Pourquoi ? Et pourquoi retournons-nous sans cesse vers des objets, des personnes, des situations qui ne peuvent nous procurer la plénitude à laquelle nous aspirons ? Et pourquoi sommes-nous si égoïstes ? Parce que nous sommes aveugles à notre vraie nature - la conscience. En même temps, c'est notre vraie nature qui se manifeste dans la quête égoïste du plaisir.

Comme dit Dattâtreya :

N'offrant pas à la douleur la moindre prise,
La conscience n'est que félicité sans failles.
Quintessence de toutes les voluptés existantes,
Elle est ardemment désirée par tous les êtres.
Elle est la forme propre du Soi car c'est vers le Soi 
Que se dirige l'amour de tous les êtres.
Elle est ce en raison de quoi on chérit des choses
Comme le corps et autres (objets).
Cette volupté originelle,
Dont les plaisirs tirés des choses sensibles 
Ne sont que d'infimes parcelles,
Affleure çà et là, dans le sommeil profond par exemple,
Ou quand on dépose un fardeau.
Mais les sujets non avertis ne sont pas capables de reconnaître
Cette grande félicité comme identique à leur être même.
Il la croient étrangère (à leur vraie nature)
Car ils prennent pour sa cause les objets
Qui ne sont que les facteurs contingents de sa manifestation.

Doctrine de la déesse, trad. Hulin modifiée, p. 216

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...