mardi 27 mai 2014

Vision ininterrompue

Quand on a reconnu la conscience pure, sans pensées, on aspire souvent à stabiliser cette conscience que l'on prend pour un état. 
En réalité, les pensées sont des illusions, car elles n'ont pas d'existence en dehors de cette conscience évidente et simple. 
Seule la conscience est réelle. Elle ne dépend pas de la présence ou de l'absence des pensées. Ce sont les pensées qui dépendent de la conscience, comme une fresque dépend de la lumière pour être visible.
Je suis donc conscience éternelle, simple regard absolu, sans relation, libre, serein, sans pensées.


Le maître Totaka le dit ainsi :

Le soleil ne connait
Ni jour, ni nuit,
Car il brille sans interruption.
De même, "reconnaître" ou "ne pas reconnaître" (la conscience)
Ne t'appartiennent pas,
A toi qui est comme le soleil,
Vision éternelle.

Comprends-le clairement :
Les état de libération et d'aliénation
Ne m'appartiennent pas,
Car je suis libre de la "reconnaissance" et de son absence.
Je suis Vision totalement libre,
Éveillée et transparente.

Sois certain de ceci :
"Je suis vision.
Je ne suis ni réalisé ni oublié,
Ni par moi ni par un autre".
Car personne ne peut
Prendre le Soi comme objet de pratique.
Et il n'y a personne d'autre que moi.

Ô toi qui es intelligent !
Sois assuré de ceci :
"Je suis l'unique voyant,
Le voyant perpétuel
Des activités mentales,
Calmes ou agitées.
Il n'y a donc rien d'autre que moi".

De même que la présence ou l'absence
De pollution comme les nuages
Ne fait aucune différence pour la limpidité du ciel,
De même en toi,
Vision transparente et omniprésente,
Il n'y a ni dualité, ni effets de la dualité.

Totaka, L'Essence de l'enseignement oral (Shruti-sâra-samuddharana), 162-164

Ce Voyant éternel est cela qui voit ces mots. Nous sommes vision ininterrompue, sans forme ni couleur, libre de tout.
Demand Gen Experts

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...