samedi 21 juin 2014

"... est-il permis de te chanter autrement ?"


Toi qui est au-delà de tout, est-il permis de te chanter autrement ?

Une parole peut-elle te célébrer ? 
Non, car tu ne peux être dit par aucune.
Seul, tu es indicible puisque tout ce qui est vient de toi.
Un esprit peut-il te connaître  ?
Non, car tu ne peux être saisi par aucun.
Seul, tu es inconnaissable puisque tout ce qui est connu vient de toi.
Tout ce qui parle et qui ne parle pas te proclame d'une voix claire,
Tout ce qui connaît et ne connaît pas te rend des honneurs,
Car tous les désirs et toutes les nostalgies de toutes choses
Se portent vers toi ;
Tous les êtres t'adressent une prière,
Et tout ce qui connaît ton chiffre te dit un hymne silencieux.
En toi seul tout demeure.
Vers toi tout ensemble s'élance,
Tu es la fin de tout,
Tu es l'unique, le tout, le rien,
Tu es non-un, non-tout.
Innommé, comment te nommerait-on, 
Toi, le seul innommable ?
Quel esprit céleste pourrait 
S'insinuer dans les ténèbres plus que lumineuses ?
Sois favorable.

Toi qui est au-delà de tout, est-il permis de te chanter autrement ?

Hymne de Proclos (vers 450), trad. H. D. Saffrey, Arfuyen, p. 79

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...