dimanche 10 août 2014

Comme un ciel très net


Sur la contemplation :
Elle "consiste à nous rendre Dieu présent par un acte de foi. Il est en nous-mêmes, Il est hors de nous. Il est en tous lieux, Il est hors de tout lieu, c'est le Centre de tous les êtres. Après avoir fait cet acte de foi notre esprit se plonge dans un profond silence. 

Sur la contemplation infuse :
Elle est "le simple regard, l’œil simple, parce que l'âme se voit comme un ciel extrêmement net et qui n'est embarrassé d'aucun nuage dans un plein midi, lorsqu'ayant effacé toutes les images et les différences des choses créées, elle est inondée d'une clarté très pure et uniforme". 

Epiphane Louis, Conférences mystiques sur le recueillement de l'âme, Paris, 1676, pp. 12-19

1 commentaire:

Noble bavardage a dit…

Oui, c'est aussi la joie, le rire & les larmes de bon coeur qui fuse à la lecture de ces textes extraordinaires et c'est délicieux. Nulle doute que Notre Dame les ait bénit car c'est un miracle qu'une si belle sagesse soit conservée et lu aujourd'hui si aisément à une époque pleine de folie et d'abominations. Mais peut-être justement, l'époque l'exige où c'est notre chute et notre disparition. Cet émerveillement et intense impression sont rehaussés par le fait que cette vérité se manifeste dans nos terres, nos pierres & fontaines notre langue notre culture quoi. C'est bien naturel;et tant que ce sera Lu et Vu ce sera vivifier . Etant entendu que comme le dit Lalla:
"J'ai mis en pratique ce que je lisait et lu ce qui n'était pas écrit "
Quat 48
Merci David!

Ek

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...