vendredi 22 août 2014

Qu'ils pleurent ou qu'ils rient


Il existe bien des livres
Purs de la triple (croyance au destin, à la dualité et à l'individualité),
Livres certes maîtrisés par
Les adeptes du yoga et par les lettrés.
Mais en vérité
Seuls tes amoureux
Sont sains, indépendants et confiants.

Maître !
Tes amoureux se promènent,
A l'aise,
Sur les rives du monde
Parce qu'ils t'ont rassasié
En t'offrant la croyance en la dualité,
La croyance au temps, 
En la nécessité, au désir...

Qu'ils pleurent ou qu'ils rient
Tes amoureux n'expriment que toi !
Tes amoureux qui t'aiment
Par des louanges, des poèmes et des métaphores
Sont vraiment à part !

Utpaladeva, Hymnes à Shiva, XV, 1-3

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...