mercredi 8 octobre 2014

L'Hymne à la forme du Sans-forme


L'existence des choses
N'est rien d'autre
Ni rien de plus
Que l'existence du Soi.
Et de même,
Leur manifestation
N'est rien de plus
Ni rien d'autre

Qu'une manifestation du Soi.

L'Illumination de l'esprit, commentaire de l'Hymne à Dakshinâmûrti

Voici la traduction inédite d'un enseignement simple, rigoureux et radical. 

Qui sommes-nous vraiment ?

Juste le corps ? Le cerveau ? Un ensemble de sensations ? Une simple construction mentale ? Un flux de pensées ? Une personnalité ? Une mémoire ? Ou un néant ?

Dans cet hymne magnifique accompagné d'un commentaire, tous les deux traduits du sanskrit, les auteurs pointent notre véritable nature et déconstruisent nos croyances erronées. 

Cette philosophie, basée sur les tantras, est celle de la Reconnaissance : nous sommes déjà ce à quoi nous aspirons, nous sommes la Source, la joie et la paix sont notre nature. Mais par négligence, nous ne le vivons pas, tels des tigres qui se prennent pour des moutons. 

Née vers l'An Mille au Cachemire, cette philosophie du tantra non-duel s'est diffusée dans le Sud de l'Inde. Ce texte en offre un témoignage éclatant.

Cette forme de non-dualisme est différente de celle du Vedânta, mieux connue en Occident. Elle n'est pas basée sur le renoncement au monde et au corps, elle est inclusive, ouverte au monde et aux expériences, elle reconnaît l'importance des émotions : tout est la Source. 

L'Hymne à la forme du Sans-forme



Voici cet hymne chanté en sanskrit par notre groupe favori en ce domaine :




Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...