vendredi 19 décembre 2014

Expérience d'un yogi du Cachemire


"Tout cet univers est seulement le déploiement de mes pouvoirs" : Quand je me reconnais comme conscience, je participe à la créativité de cette conscience qui est "plus moi que moi".

Mais :
"(Si) je suis seul je n'ai pas de joie" : l'Autre fait peur. Mais sans Autre, point de joie.

De plus :
"Tout ceci n'est pas à moi, mais à lui", à Dieu, à la Source, à la conscience, seule et unique existence, seule vérité, seule réalité. Le personnage que nous portons est factice. Entièrement créé. Notre "moi", comme conscience, est vrai, entièrement incréé. Entre les deux, le mystère de l'individu...

Et :
"Je suis pas l'agent : c'est la souveraine suprême, l'absolu pouvoir de liberté, qui agit ainsi" : Ce n'est pas l'individu qui agit par lui-même. Il n'agit qu'en s'identifiant à la Source, même un bref instant, même s'il n'en a pas une claire conscience. 
Ainsi, il y a une infinité de points sur la circonférence, mais il n'y a qu'un seul Agent, un seul centre.

C'est pourquoi :
"Je suis félicité de la conscience, non-duelle, ultime et tout d'un bloc".
"Je suis tout".

P.S.: ce yogi est Yogarâja, vers 1050. Traduit du sanskrit par le dernier des disciples du grand, de l'immense, du sublime Dharma-le-chien

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...