mardi 13 janvier 2015

Voie claire et voie occulte

Quand on est attiré par la vie intérieure, on est aussi souvent intéressé par les mystères de l'occulte. 

Quand j'avais lu Candide au pays des gourous de Daniel Roumanoff (drôle et instructif), j'avais été frappé par l'image qu'il avait eu en marchant autour de la colline d'Arounâchala en Inde. A un moment, une petite colline cache la grande colline, symbole de Shiva, de Dieu, du Soi. Roumanoff y avait vu le miroir aux alouettes que représente l'occultisme et la recherche des pouvoirs surnaturels. La soif de pouvoir qui cache la liberté spirituelle.

Je suis d'accord avec lui, quoi que je sois assez éloigné de la sensibilité protestante, iconoclaste. J'aime les images, les représentations, les couleurs. Comme je l'ai dit souvent, je suis pour une unité qui accueille la dualité, et non pour une exclusion du Multiple au nom de l'Un. 

Néanmoins, la recherche des pouvoirs (siddhi en sanskrit) me parait dangereuse. Comme tout le monde, je me suis intéressé à l'occulte dans ma première jeunesse. A treize ans, je lisais Robert Charroux et Le Matin des magiciens. Mais toujours avec un arrière-goût amer. 

J'avais notamment été marqué par le personnage du Comte de Saint-Germain, un homme soi-disant immortel qui a fait parler de lui juste avant la Révolution de 1789.
Or au hasard de la toile, voici que je tombe sur cette interview de 1975 :


Je creuse un peu. Ce prétendu alchimiste immortel est Richard Chanfray, né en 1940 à St-Trop. Fils d'ouvrier, délinquant, il s'invente ce personnage pour échapper à sa classe et approcher des stars. De fait, peu après l'interview ci-dessus, il séduit Dalida, qui avait pourtant rencontré la sobre spiritualité de Swami Prajnanpad à travers sa liaison avec Desjardin. Chansay alias "le Comte St-Germain" enregistre plusieurs chansons avec elle et/ou pour elle, dont ce chef-d'oeuvre co(s)mique :


Mais Dalida le quitte en 1981. Il se suicide en 1983. 
Dans le téléfilm consacré à Dalida en 2005, son rôle est interprété par Christophe Lambert.

Leçon de cette fable tragi-comique : 
"A celui qui a, tout sera enlevé. A qui n'a rien, tout sera donné".

3 commentaires:

Dankoandan a dit…

bonjour David

juste par curiosité a tu deja eu l'occasion de lire un discours du fameux St Germain
( le vrai , enfin du moins pas le personnage de la video ) ?

je serait curieux d'avoir ton avis sur cette approche : http://www.terrenouvelle.ca/bien-aime-saint-germain-discours-n4/

Dankoandan a dit…

Bonjour David

juste par curiosité a tu deja eu l'occasion de lire un discours du fameux St Germain
( le vrai , enfin du moins pas le personnage de la video ) ?

je serait curieux d'avoir ton avis sur cette approche : http://www.terrenouvelle.ca/bien-aime-saint-germain-discours-n4/

Dubois David a dit…

Euh... comment savoir si ce texte a été prononcé par le "vrai" St Germain ? Il n'y a aucune source, et le style est purement New Age. A ma connaissance, le seul livre attribué au comte est La Divine trinosophie.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...