lundi 13 avril 2015

D'où viennent les croyances ?



D'où viennent les croyances, les religions, les savoirs, les cultures ?

Chaque savoir est une manière pour la conscience universelle de prendre conscience d'elle-même, la Toute-possibilité. Chaque certitude, chaque instinct est un reflet plus ou moins contracté du Beau, du Bien et du Vrai. Ainsi tout est relatif, mais relatif à l'Absolu. Tout est croyance, mais croyance enracinée dans la Croyance ultime, absolument vraie : ... !

Toute croyance est un signe qui pointe vers et un symbole qui aspire à la réunion avec, la Croyance primordiale, sans fond, fond nécessaire de tous les fondements contingents.

C'est ce que dit Abhinavagupta dans ses stances augurales à ses deux commentaires au premier chapitre de la troisième partie des Stances pour la Reconnaissance (Pratyabhinâkârikâ), consacrées à établir la concordance de la Révélation de Dieu à travers les religions et, éminemment, dans la Révélation ésotérique de la Triade (Trika) :

Je salue l'océan de la Révélation ultime
dont l'essence vitale est
le trésor des joyaux :
la réflexion sur l'être de Shiva !
Quand toutes les Révélations
se rejoignent en cette mer,
elles atteignent la plénitude
et la perfection de leur sens. 1

Nous célébrons ce Shiva
en qui apparaît la roue des éléments
qui s'ébauchent dans le sein
du sublime Sadâshiva
et qui s'achève dans l'élément Terre ! 2

Abhinavagupta, Petite méditation, III, 1

Je m'incline devant
celui qui se fait lui-même
eau de vie, nectar immortel
qui s'épanche dans
le royaume qui n'exclut rien.
Ainsi il transforme tout en Shiva
car il imprègne tout

de sa propre saveur. 1

Abhinavagupta, Grande méditation, III, 1

"l'océan de la Révélation ultime" est le Trika, culte de la non-dualité, c'est-à-dire de la dualité sur fond d'unité harmonieuse. La philosophie de la Reconnaissance en est l'expression philosophique, voie fondée sur la raison et l'examen critique de l'expérience commune. Formulée au Cachemire au Xe siècle, elle s'adresse à tous, sans restriction de religion ou de sexe.

"toutes les Révélations
se rejoignent en cette mer" : toutes les religions et même tous les savoirs profanes, et même toutes les expériences individuelles convergent et se rejoignent dans le point Oméga de la parfaite conscience de soi, la Reconnaissance du Soi comme étant le Seigneur absolument libre doué de pouvoirs infinis.

"du sublime Sadâshiva" : Sadâshiva est ce niveau de conscience de soi dans lequel la dualité s'esquisse clairement, mais sans occulter l'unité. "La Terre" est la solidité, le niveau de conscience le plus bas. Il y a ainsi un éventail de 36 plans de conscience, éléments de la réalité que la Conscience tisse en elle-même.


5 commentaires:

Micheline Laporte a dit…

Bonjour David,


Pourquoi 36 plans de conscience, n'y a-t-il pas que la CONSCIENCE ?



Bonne journée,


Micheline

Dubois David a dit…

Parce que sinon ça ne serait pas savoureux !

Micheline Laporte a dit…

Bonjour David,


"Sourire" !



Micheline

Unknown a dit…

Toutes les Croyances?
Mais pas l'islam quand méme!

Dubois David a dit…

Si, même l'islam, même si Abhinavagupta et compagnie pensaient plutôt aux religions de l'Inde.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...