lundi 11 mai 2015

Conférence philosophie de la Reconnaissance ce soir à Paris

Women in veil

"Le bien aimé est enfin présent à son amoureuse ! 
Mais comme il ressemble à tout le monde, 
elle ne l'a pas reconnu. 
Elle ne tire donc aucune satisfaction de sa présence... 
De même, bien que le Maître de tout et de tous 
soit notre propre Soi, 
nous n'en tirerons nulle satisfaction 
tant que nous n'avons pas examiné ses qualités. 
C'est pour manifester sa gloire innée 
qu'il faut le reconnaître."

Utpaladeva, Poème pour la reconnaissance 

(Îshvarapratyabhijnâ)


Je donne une conférence ce soir au Centre Parisien d'Etudes 
critiques, 18h30-20h30

CEPC 37 bis rue du Sentier 75002 Paris. Entrée gratuite 

(par contre, munissez-vous d'un papier d'identité).



Contrairement à ce que j'avais annoncé, le texte que nous 

lirons ne sera pas le Poème pour l'éveil, d'Abhinavagupta, 

mais le Poème pour la reconnaissance, d'Utpaladeva. Je 

fournirais les photocopies. Donc pour cette conférence et 

les trois à suivre, je lirais l'ensemble du poème, d'un seul 

trait, afin de donner à voir la vision global de l'auteur, après 

avoir approfondi différents points de son enseignement les 

années précédentes.



C'est d'ailleurs ainsi que l'auteur l'avait voulu : on doit 

commencer par lire les commentaires les plus détaillés, puis 

la paraphrase, puis juste les versets. On va ainsi de la 

parole 

discursive vers la pensée intérieure, jusqu'à l'intuition (qui 

correspond au poème seul). Le quatrième plan de la Parole, 

enfin, est l'éveil de la conscience, la reconnaissance.



"En vérité, infinis sont les savoirs" 

(Taittirîyabrâhmana, III,10, 11, 4)

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...