mercredi 20 mai 2015

Jeu de cache-cache




Quoi de plus évident que la conscience ?
Si vous ne comprenez pas :
elle est la lumière qui éclaire cette incompréhension,
soi-même.
Elle infuse tout, jusqu'au néant.

Abhinava dit :

Pas de serpent dans la corde !
Pourquoi cette peur du serpent ?
De même
l'illusion engendrée par les fictions dualistes,
les dilemmes,
les pensées qui posent en opposant
tout cela est aveuglement
absence de vision claire
rien de réel !

L'espace conscience 
se déploie soi-même
dans un infini de choses
comme les sensations :
un spectacle de magie !
Puis il résorbe tout en soi-même
comme un jeu.

Dieu joue il semble
à se tromper
par sa propre magie :
dualité.
Par là il se découvre
le Soi
le plus secret
l'Esprit

La Quintessence de l'absolu, (Paramârthasâra) 28, 30, 32

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...