lundi 1 juin 2015

Comme l'eau dans l'eau


conscience est l'essence
de tout et tous
rien en dehors
rien sans
rien de séparé
rien en plus
mais par jeu de sa magie
richesse illimitée
en plus

"rien n'existe"
=
rien n'existe en dehors
séparé
pas de vagues 
en dehors de l'océan
juste silence
inutile d’observer les pensées les sensations
silence inconditionnel
sans conditions
libre des conditions
sans posture
sans attendre
maintenant

Le Serpent éternel le dit :

Comme l'eau dans l'eau
Le lait dans le lait
Le vent dans le vent
On devient l'Immense immaculé
En le réalisant.

En comprenant ainsi la dualité
Elle "redevient" l'Immense
Qui est dans la confusion ?
Qui est dans la peine ?
Partout, en tout
(L'Immense) voit l'Immense.

...

Tout ceci est le Soi !
Quand on le réalise,
A la fois riche et simple,
A la fois un et multiple,
On est délivré des ténèbres profonde
De la confusion.
On "devient" le Maître des maîtres. 

Âdishesha, Paramârthasâra, 58, 59, 64




Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...