vendredi 26 juin 2015

Comment pratiquer si tout est un ?



Si moi et ce à quoi j'aspire ne font qu'un, y a t-il une pratique ?
En dehors de se laisser envahir par ce silence indéfinissable, non.

Mais la vie est expression. 
Il y a donc des rituels qui prennent forme, des cérémonies.
Dans la tradition du tantra non-duel, il y en a aussi.

Comme l'Immense est expansion de conscience, explosion de félicité, l'adoration (pûjâ en sanskrit) met en jeu tout ce qui peut dilater la conscience.
Selon l'Essence des livres de la divine Triade (Trikatantrasâra) :

"L'adoration est un flot de félicité.
On doit la pratiquer dans le Triangle,
Avec des fleurs, de l'encens et autres parfums.
C'est elle qui apporte à notre cœur le bonheur."

Ce "Triangle" est le cœur, le premier instant du désir, l'élan au cœur de toute émotion, mais aussi la Puissance extérieur, incarnée dans tout ce qui engendre une expansion de conscience, comme le vin par exemple.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...