lundi 3 août 2015

Le yoga c'est du tantra

Billet anecdotique :

Les gens ont parfois l'air étonné quand ils apprennent que le yoga est une pratique tantrique. Surtout s'ils pratiquent le yoga dans des écoles où la pureté est de mise et où l'on se veut "védique" (quoi que ça veuille dire...).

Or en réalité, le yoga est bel et bien une pratique enseignée dans des textes qui s'appellent des "tantra". Principalement dans la religion de Shiva (shiva-dharma), dans celle du Bouddha (buddha-dharma) et dans celle de Vishnou (vishnu-dharma). Mais la source principale c'est, à l'intérieur de la religion de Shiva, le culte ésotérique des yoginîs (kula-dharma). Kula veut dire clan, famille, totalité, corps, souffle, puissance et conscience. Le propos de cette religion est de réaliser l'identité de tous ces termes. Le corps est le monde, qui est conscience.

Qu'est-ce que le yoga ?

Il existe deux approches :

- celle, plutôt bouddhiste, des Yoga-sûtra de Patanjali/Vyâsa, pour qui le yoga est "la suppression des activités (du corps, du souffle et) de l'esprit". Le yoga serait donc l'immobilité du corps, suivie par celle de la respiration, puis celle du regard, et enfin l'immobilité mentale. Dans le cadre de cette approche dualiste, on pourrait dès lors se reconnaître comme pure conscience isolée, ab-solue du corps et du mental. Le yoga est alors la branche appliquée de la philosophie sâmkhya, une tradition dualiste, fort ancienne, très influente, quoi que nul ne s'en revendique.

- celle de la religion de Shiva, pour qui le yoga est "l'union du Soi individuel avec le Soi ultime". Cette approche est clairement théiste, centrée sur Dieu. Mais aussi sur la fascination pour les pouvoirs surnaturels, alors que l'approche de Patanjali met en garde contre cette fascination. Cette vision est tantrique. Tantra=religion de Shiva, et plus spécialement de la Déesse, des yoginîs, du Koula.

Cette vision tantrique est évidente dans le texte de yoga le plus célèbre (aujourd'hui) après les Yoga-sûtra, la Lampe du Hatha-yoga (Hatha-pradîpikâ). Voici juste deux versets, issus de la version en dix chapitres, qui montrent que ce texte n'est qu'une compilation d'extraits de tantras. C'est donc un texte récent (XVe), mais tissé de citations de textes plus anciens (XIe et avant) :

Il faut tirer le souffle descendant vers le haut
et pousser le souffle expiré vers le bas,
en partant de la gorge.
S'il pratique ainsi, le yogi
sera délivré de la vieillesse
et il deviendra comme un jeune homme de seize ans ! IV, 36

Il faut toujours inspirer par la bouche,
entre le palais et la langue,
et expirer seulement par le nez.
En s'exerçant à ce yoga,
On devient comme un autre Eros !
On est adoré par les yoginîs,
on devient celui qui crée et détruit (le monde),
on ne souffre ni de la faim,
ni de la soif,
ni du sommeil
ni de la fatigue ! IV, 43-44

On voit ici que le but du yoga concerne d'abord le corps : les manifestations du yoga sont corporelles. On arrive à voler, à être invisible, immortel, jeune, joli, mince, etc. Le corps est au centre de la religion du Koula. Et même au centre des religions de l'Inde et du tantrisme en particulier.

Donc le yoga c'est du tantra.
Ceux qui disent le contraire sont, soit ignorants, soit menteurs.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...