mardi 27 octobre 2015

La pensée cache t-elle la Présence ?

Afficher l'image d'origine



Souvent quand on est distrait, on accuse la pensée de nous avoir "fait perdre" le goût de l'espace conscient, plein de paix et de félicité. Et on s'énerve. Encore et encore. Comme un vieux couple.

Pourtant, rien ne peut cacher la conscience, car sans la Lumière consciente, rien ne peut apparaître. La manifestation des pensées est aussi Lumière consciente !

Pourtant, il y a clairement une différence entre baigner en conscience comme conscience, et être distrait ou décentré, quel que soit le nom que l'on donne à ce triste état. Un abyme, entre être heureux et malheureux. On a l'impression d'être prisonnier de la surface de soi. De ne pouvoir accéder à la troisième dimension.

Est-ce la faute à la pensée ? Non. Elle ne peut rien cacher, rien ne peut cacher l'espace, car rien n'existe en dehors de l'espace. 
Quoi, alors ? L'attention. L'attention, c'est le libre pourvoir d'agir, de désirer de se tourner vers le silence ou vers les pensées, vers soi ou vers les choses, vers l'infini ou vers le fini. C'est un paradoxe, car l'attention est inséparable de la conscience, comme le soleil de sa lumière. Et pourtant, par l'attention, la conscience peut s'oublier elle-même. Même cet oubli est un acte conscient. La conscience s'oublie, mais l'oubli est aussi une sorte de réalisation de soi. Il est important de réaliser que même la distraction et les pensées vagabondes n'existent que comme Lumière consciente. Cette certitude procure déjà une paix profonde. 
Mais il ne faut pas en rester là et se résigner. 
Non, il faut exercer l'attention. 

Comment ?
Avec douceur infinie, patiente sans limite et nul espoir.
Comme avec un enfant ou une personne âgée.

L'attention à quoi ?
A l'espace conscient dans lequel et par lequel les choses apparaissent et disparaissent. C'est le yoga de Shiva.
A l'élan brut à partir duquel et dans lequel les objets de désir et de haine se déploient. C'est le yoga de Shakti.

Ainsi, avoir des pensées, des émotions, est commun à tous les êtres. Mais le yoga, c'est être attentif à l'espace dans lequel ces pensées et ces émotions apparaissent. Comme dit le Tantra de la reconnaissance de soi (Vijnâna-bhairava-tantra) :

"La dualité sujet-objet est commune
à tous les êtres incarnés.
Mais les yogis se distinguent
par l'attention qu'il portent
à leur relation,
(au fait que les objet apparaissent dans l'espace conscient)."

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...