mercredi 6 janvier 2016

Embrasser l'espace



La méditation de Shiva consiste à rester les sens ouverts, sans commenter, comme un enfant qui regarde un paysage. Le regard est posé dans l'espace, l'intérieur et l'extérieur sans séparation. 
La présence semble alors émerger des profondeurs, comme un réveil. 
Puis ce silence saisissant se poursuit dans la vie de tous les jours. 
On vit dans l'espace, l'espace vibrant en nous.

L'équivalant dans la tradition tibétaine du dzogchen consiste à "larguer les amarres". Un adepte du XIVème siècle, Longchenpa, la décrit ainsi :

"Le corps immobile, les jambes croisées... Votre regard ne vacille pas, il est clair et droit. Vous ne bloquez pas les perceptions, elles se manifestent clairement, dans tous leurs détails. Votre esprit est sans concept, car le bavardage, l'apparition et la disparition des pensées se dénouent d'elles-mêmes. Vous reposez dans une conscience limpide...
Il s'agit simplement de reconnaître, sans forger une habitude en "méditant". Votre torse est droit. Laissez votre regard ouvert en posant vos yeux dans l'espace devant vous ou bien au loin, vous pouvez alterner. Laissez votre conscience se dilater. Laissez vos cinq sens s'épanouir d'eux-mêmes. En méditant ainsi, vous vous retrouvez dans une ouverture en laquelle il n'y a pas de séparation entre extérieur et intérieur, ni même d'entre-deux. Des expériences surgissent : votre corps se fond dans l'espace, des états de félicité de clarté, d'absence de pensée, ou encore un état excellent de conscience nue. Il se peut que vous sentiez que les apparences deviennent transparentes, ou que votre conscience est limpide et totalement ouverte, sans aucune trace de pensée, où que tout apparaît dans un état qui, en lui-même, n'est rien, car vous avez réalisé que tout était vide, sans définition, transparent. Il se peut que vous sentiez que vous ne pouvez trouver aucune pensée, quelque soit votre effort pour en trouver, qu'elles ne peuvent plus apparaître, qu'elles ne sont jamais apparues, et que nul ne pense. Vous pourriez vous demander : "De quoi parlent-ils quand ils parlent du "flot des pensées" ?
Des expériences de conscience transparente surgissent d'une manière qui défie toute expression."

Le Précieux trésor des Écritures sacrées, x 

Ainsi, toutes sortes d'expériences peuvent apparaître dans la méditation. 
Mais, au bout d'un moment, on réalise que ces expériences apparaissent dans la méditation, et que la méditation est l'espace de conscience que nous sommes, en lequel tout passe, et qui ne passe pas. 
C'est l'entrée dans la vie intérieure.


Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...