mercredi 6 avril 2016

L'amour de Dieu pour la Déesse



Tout est engendré par l'union et la séparation de Dieu et de la Déesse.
Abhinava explique le secret de leur amour :

Shiva prend conscience de Shakti, c'est-à-dire de lui-même, et engendre ainsi dix-huit modes de conscience symbolisés par les voyelles de la Langue parfaite. A la fin de cette extase intérieure, il y a finalement une création, Shiva et Shakti sont face à face, dans le son "hhhh..." représenté par deux points : : (:)).
Mais leur séparation est unité, symbolisée par un point, la résonance nasale "mmm..." (comme dans "ommmmm...") :

"Alors la conscience retourne à la conscience,
elle retrouve sa forme propre,
celle du Point originel.
Il y a alors - c'est vrai ! -
une extase créatrice, une "création en Shakti",
comme la nomme la Tradition.
L'émanation de cette extase créatrice
est la dix-septième énergie
(qui embrasse en elle les seize énergies symbolisées
par les voyelles et les phases de la Lune :
le Point est donc aussi la Pleine Lune).
La Dix-huitième énergie est la même énergie,
mais excitée par son union (avec Shiva)."

Ici, le vocabulaire est entièrement sexuel : "extase créatrice" (visarga) signifie, littéralement, "éjaculation". Quand la conscience atteint la plénitude, elle crée. Comme elle est, en vérité, la plénitude même, elle est création, de même qu'il est dans la nature de la mer d'être parcourue de vagues. Mais continuons notre lecture :

"Telle est la Shakti ultime,
la puissance du Corps (cosmique et individuel),
essence de Dieu transcendant !
D'elle, naît ce monde..."

Excitée par Dieu, elle engendre.
Cette union est symbolisée par le Sceau de Salomon.
Ses six côtés son les six chakras.
Mais comme c'est une seule unité qui vibre ainsi et qui s'accouple à elle-même
par elle-même, il y a un point au centre, le Point de la plénitude.
Car tout cela est le débordement d'une seule perfection,
une ébullition gratuite, qui n'a d'autre mobile que l'amour (sneha) :

"Et cette (extase créatrice) est
toujours en train de fulgurer en Dieu.
Elle est Dieu !
Il est la Shakti du Centre,
la plénitude du flot
de toute chose
qui gisent (d'abord) en lui (à l'état latent).
Il est la beauté de la félicité qu'est le monde,
engendré par sa nature même,
par l'excitation de son désir.
Ornée par cette extase créatrice 
en sa pleine plénitude,
il se manifeste clairement
sans interruption.
On dit que cette fusion sexuelle
de Shiva et Shakti
est amour."

Abhinava, Explication du Tantra du Triomphe de la Déesse, I, 887-895

Et Abhinava ajoute, dans un souffle... 
"Et c'est pour prendre pied dans cette pleine extase créatrice que l'on pratique la tradition des étreintes et du barattage...", faisant ainsi allusion au Vijnâna Bhairava Tantra.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...