samedi 14 mai 2016

La dimension spirituelle du tir à l'arc en Inde

En Inde comme ailleurs, le tir à l'arc a une dimension spirituelle. 
La méditation est souvent comparée à l'acte de bander l'arc. Dans l'Epopée du prince Râma, ce dernier doit traverser maintes épreuves, dont celle de viser une cible située au-dessus de lui, tout en regardant le reflet de cette cible dans l'eau d'un petit bassin situé sous lui.
Voici une illustration contemporaine de cette scène :


Or, cet épisode sert parfois à illustrer la méditation de Shiva (shiva-mudrâ), inversion la "flèche" de l'attention à 180° :

"Les yeux ouverts à l'extérieur,
la cible à l'intérieur".

"Cible" (lakshya) désigne ce qu'il faut viser. Dans le contexte du yoga, c'est l'objet sur lequel le yogi doit se focaliser. Dans le contexte de l'approche non-duelle, c'est la conscience qu'il faut reconnaître. Cet acte est "non-duel", car c'est la conscience qui se reconnaît elle-même, qui se vise elle-même.
La conscience doit se reconnaître pour ne plus être la victime de ses propres manifestations.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...