mardi 4 octobre 2016

Puissances de la vanité


Aujourd'hui on célèbre la créativité du vide.
Mais parfois, je me dis que le vide des coeurs engendre lui aussi beaucoup...
Ce vide s'appelle vanité.
Et il est moteur de presque toutes les actions.
De beaucoup des miennes, du moins.
Même les savants en sont esclaves :

"Les savants mêmes, et ceux qui se piquent d'esprit,passent plus de la moitié de leur vie dans des actions purement animales, ou telles qu'elles donnent à penser qu'ils font plus état de leur santé, de leurs biens et de leur réputation, que de la perfection de leur esprit. Ils étudient plutôt pour acquérir une grandeur chimérique dans l'imagination des autres hommes, que pour donner à leur esprit plus de force et plus d'étendue. Ils font de leur tête une espèce de garde-meuble, dans lequel ils entassent sans discernement et sans ordre tout ce qui porte un certain caractère d'érudition ; je veux dire tout ce qui peut paraître rare et extraordinaire, et exciter l'admiration des autres hommes. Ils font gloire de ressembler à ces cabinets de curiosité et d'antiques, qui n'ont rien de riche ni de solide, et dont le prix ne dépend que de la fantaisie, de la passion et du hasard, et ils ne travaillent presque jamais à se rendre l'esprit juste, et à régler les mouvements de leur coeur".

Nicolas Malebranche, De la recherche de la vérité, préface

Là encore est énoncée la distinction entre l'accumulation de savoir - "une tête bien pleine" -
et le développement de l’intelligence - "une tête bien faite".
Rappel ô combien vital !

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...