jeudi 13 octobre 2016

Rien n'est sans l'Être

Confiant dans l'espace infini
de la Présence


Le monde semble réel.
Mais à y regarder de plus près,
il n'est rien en dehors de l'Être.
Les noms et les formes changent,
l'Être demeure.
Il est la demeure de tout,
et même du non-être !

Le monde n'est donc pas réel,
car il n'a pas d'être indépendamment
de l'Être.
Mais il n'est pas non plus un néant,
car il apparaît.

Le monde est comme un mirage :
ni réel, ni irréel.
Saint Augustin dit :
"Quand je regarde toutes les choses
qui sont au-dessous de Dieu,
je reconnais qu'elles ne sont
ni absolument réelles,
ni un pur néant.
Car elles sont,
puisqu'elles ont reçu leur être de Dieu ;
et elles ne sont pas,
puisqu'elles ne sont pas Dieu,
puisqu'il n'y a d'être réel
que l'Être qui demeure
sans altération ni changement".
Les choses sont l'Être,
mais l'être n'est pas les choses :
il ne se réduit pas à elles,
comme l'espace
ne se réduit pas à un lieu,
si vaste soit-il.
De même,
les pensées sont conscience,
mais la conscience ne se réduit pas 
à une pensée, une émotion.
Les vagues sont de l'eau,
mais l'eau ne s'épuise pas 
dans la forme de telle ou telle vague.
En Inde, Vidyâranya dit de même :
"Si l'on ôte au monde et aux corps
l'Être véritable,
ils ne sont qu'une apparence.
Comment cette apparence
pourrait-elle altérer l'Être ?"

Ainsi je suis l'Être, inaltérable.
Mais par magie,
je semble changer à chaque instant.

Et cette compréhension libère la personne
en même temps qu'elle rend libre de la personne.
Moins centrée sur un corps et une personnalité,
la personne est plus vaste,
ses énergies disponibles pour une vie nouvelle,
plus nette et franche.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...