lundi 17 octobre 2016

Y a t-il une expérience de l'Eveil ?



La plupart d'entre-nous cherchons une expérience de l'Eveil.
Souvent, nous nous plaignons de n'avoir qu'une compréhension "intellectuelle", et de ne pas sentir notre véritable nature non-duelle - ce qui serait le véritable Eveil.

Mais l'Eveil est-il à chercher dans une expérience ?
Non.
Pourquoi ?
Parce qu'une expérience change. Nécessairement. par nature. 
Elle a un début et une fin. 
Qu'elle soit une expérience ordinaire, ou une expérience d'ouverture de conscience, ou même une expérience de pure Présence, de "conscience de la conscience", de silence, d'absence de pensée... cela ne change rien à sa nature : elle passe. 
Donc la voie de l'expérience est une impasse. 
Elle me fera vivre des moments intenses, exceptionnels, mais qui laisserons toujours la place à des périodes d'angoisse, d'agitation et de "rechute" dans la confusion. Pourquoi ? Parce que telle est la nature de l'expérience. La roue tourne. Nous sommes tous plus ou moins bipolaires, passants de l'agitation à la torpeur. L'équilibre serein et transparent d'un mental pur, apte à accueillir la Lumière, change, comme tout équilibre. 
D'où la déception de ceux qui suivent une discipline de vie : méditation, ascèse, maître... Le bien-être éprouvé finit par passer. Il revient aussi. Puis il repart. Et ainsi de suite : la roue tourne, et le mal-être perdure. 
La logique de l'expérience est si cohérente qu'elle ne permet pas de sortir de l'expérience. Les expériences "transcendantes" font partie du monde de l'expérience. 
De plus, cette voie est incompatible avec la vision non-duelle : car en vérité, le Soi est l'expérience. Toute expérience est l'expérience du Soi. Il n'y a pas d'expérience spéciale qui serait l'expérience du Soi. 

D'un autre côté, si je n'ai que l'Eveil comme compréhension, sans expérience, que va t'il se passer ?
J'aurais des aperçus de la vérité. 
Mais, comme mon corps et mon esprit ne sont pas assez équilibrés, la confusion me reprendra, et la compréhension sera emportée dans le flot des aléas quotidiens. 
Et donc, je me sentirai frustré.
La voie de la compréhension seule, sans discipline de vie aucune, c'est-à-dire la voie où je vais voir un "Éveillé" qui me dit qu'il n'y a rien et qu'il n'y a rien à faire et que tout est parfait, ne peut conduire la plupart des gens qu'à la frustrations. 
Et souvent, nous concluons que notre compréhension n'était que mentale (superficielle), qu'il faut sentir, ressentir, et nous retombons dans l'impasse de la voie de l'expérience. Nous avons un aperçu fabuleux, puis nous "perdons" l'Eveil, nous avons l'impression que notre vie - notre expérience - n'est pas en accord avec notre compréhension. D'une façon ou d'une autre, cette intuition qui nous avait parue limpide sur le moment, semble à présent floue, lointaine et aussi desséchée qu'un bonsaï après Noël. Il est là. Mais il n'est plus vivant. Et le moindre brin d'air suffira à révéler la supercherie.

Pour autant, j'admet que, dans certains cas très rares, l'expérience peut mener à la compréhension. Et que parfois, la compréhension est parfaite et inébranlable du premier coup. 
Mais soyons honnêtes : c'est rare. 
La plupart d'entre nous sommes plutôt perdus. D'autant que l'expérience d'ouverture de conscience semble elle-même rare, et qu'une compréhension claire et complète de notre vraie nature est rare, elle aussi. En général, on a une ou deux expériences d'ouverture, et parfois une compréhension indirecte ou partielle, de la vérité, du genre : "L'Être est", "Il n'y a que Cela", etc. C'est inspirant au début, mais ça n'est pas cela, l'enseignement non-duel.

Que faire ?
La réponse est simple.
Il faut une discipline de vie qui nous prépare à entendre la vérité. 
Pour cela, il faut surtout comprendre comment fonctionne l'expérience - le corps et le mental. 
Mais inutile de devenir psychologue ou ascète ou grand yogi !
Il suffit d'un peu de sagesse pour vivre de manière à éviter l'agitation extrême, la paresse extrême, et cultiver tout ce qui permet l'équilibre et la clarté. Sans devenir un taliban de la pureté, bien sûr, car nous savons que l'expérience ne mènera jamais à l'Eveil. 
Mais l'Eveil est une compréhension qui passe par le corps et l'esprit - plus précisément par l'intellect - et donc il faut que ceux-ci soient prêts.
Le corps et l'esprit sont comme un miroir :
- croire qu'il suffit de le purifier, c'est l'illusion de la voie de l'expérience. Parce que, même si mon miroir est pur, encore faut-il le tourner vers la lumière !
- croire qu'il suffit de le tourner vers la lumière, c'est la voie de ceux qui misent sur le slogan "il n'y a rien à faire !". Mais cela ne marche pas, car même si j'oriente mon miroir dans la bonne direction, il ne reflétera pas la lumière, vu qu'il est sale.

Un mental agité et encrassé par l'inertie pourra bien entendre la vérité. Il ne la comprendra pas.
Même s'il la comprend, cette compréhension sera instable. 
Comme dit un maître du tantra non-duel : "A quoi bon enseigner ceux dont le cœur (=l'intellect) est impur ? Les mots se poserons en eux comme des flocons sur une pierre chaude !"

Si vraiment nous désirons l'Eveil,
si nous aspirons véritablement à la paix qui dépasse l'entendement,
alors nous devons préparer notre corps et, surtout, notre esprit,
en cultivant de bonnes habitudes.

Trois voies se présentent à nous :

- la voie de l'expérience seule. Une impasse.

- la voie de la compréhension seule. Une impasse.

- la voie de la compréhension préparée. Ça marche.

Après, comme dit le sage Vasishta, "fais ce que tu veux".

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...