samedi 17 décembre 2016

L'amour de Shiva pour Shakti

Tout est engendré par l'union de Shiva et Shakti, dit-on.
Mais comment s'aiment-ils ?



Comme la Lune et le Soleil.
La Lune croit. Jusqu'à la Lune Pleine. 
Pleine conscience.
Puis elle décroit. Jusqu'à la Lune Nouvelle. 
Immortelle conscience.
Cet aspect de la Lune ne meurt jamais : 
il est la source de la fraîcheur lunaire
à laquelle s'abreuve toute vie.
Cet astre n'est pas seulement dans le ciel, 
mais aussi au fond de notre cœur.
C'est elle qui nous sauves quand nous sommes desséchés,
vidés, quand plus rien ne va, quand tout s'en va.
"La roue tourne", dit-on.
La respiration sélène fait partie de sa beauté.
Elle se vide, parce qu'en vérité elle est pleine,
ni vide, ni pleine,
au-delà...
Elle respire parce qu'elle est au-delà de l'inspir et de l'expir,
elle y joue en s'en jouant..
Voilà pourquoi nous vivons 
comme si nous n'allions jamais mourir.
Cette essence de la Lune se découvre 
à la fin de chaque expir ;
à la fin de "om", aussi. 
A la fin de chaque expérience.
La Lune nourrit. Elle apaise, rafraîchit, 
comme un lait immortel.
Cette Lune est la Vibration,
la Présence. 
La Shakti.
C'est elle qui se déverse à chaque instant
pour se cristalliser sous telle ou telle forme.
C'est à travers elle que Shiva émane toute chose.
Cette Lune est l'extase de l'Invisible,
la chair du Non-né
qui se fait homme
pour que l'homme puisse être transformé 
en une beauté plus merveilleuse.
La Lune est la Shakti d'extase de Shiva, dit-on.
Comment en faire l'expérience ?
"Tout est en tout".
Dans la respiration.
Dans la perception.
Shiva et Shakti s'aiment ainsi.
Dans l'extase. 
Dans la sortie de soi et l’entrée en l'autre,
comme le va-et-vient du souffle.
Deux moments ; un seul mouvement.

Shiva est Soleil.
Il boit la Lune,
reflète son ardeur sur elle
et se nourrit de son suc.
Cette extase est le divin, la vie, l'univers.
Tout s'écoule vers elle, en elle, d'elle,
"comme des reflets bleutés dans un saphir azur",
dit Abhinava.

Là, Shiva est Shakti,
et Shakti est Shiva.
Lune et Soleil se fondent en un inconcevable émerveillement,
"beau de la félicité qu'est ce monde,
engendré par soi,
créé selon son désir,
à chaque instant évident,
orné par le nectar délectable
de l'extase en sa plénitude.
Telle est l'union fusionnelle
de Shiva et Shakti
qui est leur amour, dit-on."

(Abhinava, Libre méditation sur le Tantra de la Déesse-Parole, 887-895)

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...