mardi 13 décembre 2016

Shakti vue par Shiva


Dans le Roi des tantras, Shiva décrit son expérience de la Shakti, son éveil :

Établi dans l'état suprême,
je fus envahi d'une puissante vision....
C'est alors que ma Shakti suprême
s'est éveillé dans le Hara (kanda).
Elle est la conscience, immense,
joie de l'être, de la présence et de la félicité.
Elle pénétra dans le Centre, 
l'intervalle entre nos deux corps enlacés.
Là, au centre, est la Lumière suprême,
dans l'intervalle entre être et non-être.
En ce Centre, je ressens ma (Shakti) :
Kâlî, âme du Temps,
source de toute pensée...
Puis, cette suprême Déesse qui dévore le Temps
vint au grand jour, 
absorbée dans sa propre félicité,
vaste dans la réalisation de son essence,
racine du conscient comme de l'inconscient,
intervalle entre le conscient et l'inconscient,
Déesse qui est l'âme du vaste ciel,
sans pensée ni imagination,
qui engloutit le Temps.
Kâlî, vie du temps,
s'épanouit dans la manifestation
(des états de conscience) à commencer par le Quatrième.
Comme elle emporte tout, elle est la Ravissante, dit-on.
Quand elle emporte (tout) dans l'espace du Centre,
on doit l'embrasser, la serrer de tout notre être.
Alors, elle s'éveille...
Comme elle vit dans le vide
et qu'elle est l'âme de l'inspir et de l'expir,
parce qu'elle habite l'espace au-dessus de la tête,
elle est Kâlî, dit la Tradition.
Parce qu'elle est l'âme du Temps,
Kâlî est la Déesse

Le Roi des tantras, IV, 19 

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...