mardi 31 janvier 2017

Un double mouvement

Quand j'énonce un Mantra, il part du bas du corps,
de la terre, comme si la Terre elle-même était 
la source de la vibration du Mantra, tel un ange sorti du sol.

En remontant, le Mantra emporte tout avec lui,
vers le haut, comme un feu,
pour que tout soit sauvé dans l'espace de la Présence.

Mais le mouvement du Mantra 
ne va pas seulement du bas vers le haut,
car simultanément à ce Feu ascendant,
une pluie de nectar de Lune
s'écoule du haut vers le bas,
allant me remplir jusqu'au bout des doigts
et au-delà,
régalant chaque parcelle de ma chair.



La vibration du Mantra
est double,
pour faire en bas comme en haut,
et en haut comme en bas,
en une union sans confusion.

L'humain se divinise.
Le divin s'incarne.

Je m'élève en la Déesse,
la Déesse descend en moi.
Un seul et double mouvement.

Jean disait :

Dieu est amour,
qui demeure dans l'Amour
demeure en Dieu
et Dieu demeure en lui.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...