lundi 13 février 2017

Toucher l'indicible

Les enseignements traditionnels mettent en gardent : les visions et autres révélations dont on peut faire l'expérience lors de la méditation ou au moment d'un éveil de conscience, peuvent être des pièges. Si l'on s'y attache, ils deviennent des impasses, car la fascination a leur égard détourne l'attention du but véritable, qui est au-delà de ces expériences extraordinaires. Dans les milieux spirituels, on parle souvent des visions que l'on a, des rêves, des "flashs", des coïncidences, des parfums, des voix que l'on entend. D'autres fois, on est comme obsédés par des sensations hors du commun, agréables, flatteuses, ou par le "ressenti", véritable dieu du New Age, avec ses sœurs "énergie" et "vibration". Autant d'obstacles potentiels.

Mais dans la tradition du Cachemire, il y a une exception : le toucher, les sensations tactiles.

Dans la Lumière des tantra (Tantrâloka XI, 29-31) Abhinava Goupta explique les niveaux de conscience, avec les niveaux de réalité correspondant, pour nous amener à reconnaître que tout est manifestation de la conscience, dans la conscience.



Il signale alors, comme en passant, que le toucher n'est pas un obstacle spirituel, contrairement aux autres sensations :

Parfum, saveur, forme
sont les qualités de plus en plus subtiles
enracinées au sommet des qualités
et à la cime de l'illusion de la séparation (mâyâ).

Mais le toucher,
est ineffable, subtil...
Il existe, quant à lui,
au sommet du plan de la Shakti
(et donc au-delà de la dualité,
de l'illusion).
Voilà pourquoi les yogis
aspirent sans cesse
à ce toucher ineffable.

Cependant, ce toucher subtil conduit à l'espace de la conscience universel, il est une porte, car Shakti est toujours une porte vers Shiva :

Mais à la fin de ce toucher, 
de cette sensation,
il y a la conscience,
l'espace limpide de la Présence.
Quand on s'élève jusqu'à lui,
on atteint la (Shakti) suprême,
autolumineuse,
(identique à Shiva).

Le toucher éclot comme une fleur, embrasse l'espace lumineux.
Si je suis une sensation tactile, un mouvement de ma peau, n'importe lequel,
je suis conduit au-delà de toute séparation,
dans l'espace vivant que je suis et qui est tout.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...