mardi 28 mars 2017

Le Mantra comme écoute du souffle

Le Mantra est un Messager qui nous emporte vers la Source.
Il s'incarne dans le souffle,
sans lequel il n'y a pas de vie ni de mouvement.
Le souffle est la forme originelle de la Présence.

"La conscience est d'abord devenue Souffle", dit un maître du Cachemire.

Il existe autant de manières de "pratiquer" le Mantra
qu'il y a de façon de rencontrer l'Autre.

Je peux énoncer le Mantra une seule fois,
une seule fois pour jamais,
comme une sorte de déclaration d'amour,
une promesse pour l'éternité.

Je peux aussi reconnaître le Mantra :
au lieu de l'énoncer,
je rejoins sa vibration en moi,
je le reconnais comme 
ma vie et mon âme, toujours déjà présent avant
toute parole, avant le va-et-vient du souffle,
avant toute dualité.
Je me jette alors en ses bras,
comme dans une vague,
comme en un instant,
une occasion de liberté,
moment d'éveil à saisir.



Une autre approche encore
serait de se laisser caresser par la vibration
du Mantra, 
jusqu'à fondre dans l'espace.

Ou encore, il existe la manière
de "l'élan vers le haut"
(outcchârana),
écoute du souffle expiré,
qui devient souffle paisible,
puis souffle vertical,
jusqu'au souffle spatial,
ouvert, donné,
amoureux de l'immensité
en l'Immense.
Ecoute du souffle,
sans artifice,
comme la respiration d'un bébé.
Chaque expir est une occasion
de lâcher-prise,
de libération.
Un souffle vide
fait l'âme disponible
à l'indicible.

Le souffle est une porte à mille clés.
Élan vers la vaste plaine de la Présence,
il est, dit Abhinava Goupta,
"élévation vers l'au-delà".


Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...