jeudi 20 avril 2017

"Jusque dans les pieds et les mains"



Quand Abhinava Goupta décrit la transformation du corps
par l'éveil de l'énergie, il dit ceci :

Alors... la Koundalinî du souffle se révèle clairement
dans les chevilles, les genoux et les autres articulations.

(Lumière des tantras, IV, 142)

Jean de la Croix dit quelque chose de fort similaire
à propos des "touches" de la grâce divine
ressenties dans le corps :

De ce bien de l'âme, redonde parfois dans le corps
l'onction de l’Esprit-Saint, et toute la substance sensitive jouit,
tous les membres et les os et les moëlles,
non pas si faiblement que lorsque cela arrive communément,
mais avec sentiment de grand délice et de gloire
qui se ressent jusqu'aux dernières articulations
des pieds et des mains.

(Vive flamme, II, 22)

Quand je suis touché par la grâce,
je suis touché corps et âme,
comme rempli, infusé et baigné
jusqu'au moindre pore de la peau.
Une réalité universelle,
car la vie intérieure n'est pas une construction culturelle,
même si son expression est influencée par la culture,
mais une révélation, un don.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...