dimanche 14 mai 2017

Le transhumanisme, inhumain ?


J'écoute ce débat entre Luc Ferry, d'une part, et Finkielkraut et Onfray de l'autre.
Et je suis choqué par le conservatisme de deux derniers !
Ils incarnent cette mentalité qui rejette le progrès,
la vie, l'évolution, le progrès, la science, la technologie.
Par contraste, l'intelligence et l'humilité de Ferry me frappent.
Il s'informe, il est curieux, enthousiaste,
on sent son amour de la vie.
Onfray et Finkielkraut sont dépassés,
réactionnaires, frileux, dépressifs,
nostalgiques et, surtout, ignorants.
Pleins de préjugés, il se bercent de rhétorique
et de formules creuses.

Pourtant, le transhumanisme, pris comme ensemble
des innovations en marche au XXIè siècle,
est passionnant !
Bien sûr, certaines perspectives sont terrifiantes :
ultralibéralisme, marchandisation de tout,
obsolescence de l'homme, chômage, précarité,
bref, changement, bouleversement...
Mais aussi :
allongement de la vie, disparition des inégalités naturelles,
créations de nouveaux métiers, bref, l'aventure humaine...

Tout cela pose maintes questions.
Cela appelle au discernement.
Mais surtout, c'est excitant.
Alors pourquoi ce conservatisme rigide ?
Pourquoi exclure, en bloc ?
Pour moi, j'aime la vie intérieure, la nature, les plaisirs simples, la tradition, certains aspects du passé.
Mais j'aime aussi le progrès, la science, l'invention, des reflets d'avenirs possibles.

Et le conservatisme, la nostalgie aveugle du passé,
l'idéalisation des royaumes lointains,
me font peur.
En particulier dans les milieux spirituels et alternatifs,
le rejet de la raison, de l'humanisme, du progrès,
de la science... j'y ressens une sorte de rejet de la vie elle-même,
une mélancolie et une fascination morbide.

Je préfère essayer de combiner le meilleur
de la tradition, avec le meilleur de la modernité.

Je crois que le transhumanisme,
bien compris, est un humanisme.
"Bien compris", car évidemment, 
il existe plein de sortes de transhumanisme,
dont beaucoup sont simplement des rêves
vendus par des charlatans.
Mais l'homme est appelé à se dépasser,
c'est son essence même.

2 commentaires:

Renaud a dit…

Quel aveuglement !
Le transhumanisme n'est rien d'autre que le tout à l'égo.

Regardez les vidéos de Miguel Benasayag.
Il y a sur Youtube un séminaire de 14 conférences.
Vous pouvez commencer par deux plus courtes vidéos à TedX et à l'Echappée.

Renaud a dit…

Le 21e siècle aura ceci de paradoxal que la plus grande menace y sera le Bien.
Ce qui signifie que nous aurons le devoir de lutter contre le Bien et de subir la réprobation générale.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...