vendredi 29 décembre 2017

La Réalisation de notre conscience - suite et fin


Suite et fin de la traduction du poème sanskrit La Réalisation de notre conscience (Sva-bodha-siddhi) du maître tantrique Bhoûti Râdja. Après avoir décrit la réalité et le moyen de la réaliser, il évoque finalement le genre de vie qui en résulte : 

"J'habite dans la (pleine) Lune
qui transcende (même) la joie de l'expérience de l'essence.
Qu'est-ce donc que mon esprit,
qui va en s'amenuisant,
pourrait chercher à atteindre en ce monde ?" 18

Celui pour qui (l'expérience du) repos
dans la pleine connaissance de soi est stable et claire
atteint sans tarder l'état absolu,
car il est libre des mouvements (du mental). 19

La bonne fortune de la libération
est facile à gagner pour le yogi
qui repose en soi-même / dans le Soi,
l'attention unifiée,
toute tendance d'objet à saisir et de saisie abolie. 20

"J'ai trouvé le repos en mon essence,
ce délassement qui guérit tous les maux,
la dualité sujet-objet est détruite,
j'habite en mon essence." 21

Qu'il médite ou non,
celui qui connait la réalité
vit dans l'expérience de son essence,
l'éveil complet de la conscience, sans séparation. 22

Celui qui ne perd jamais
sa demeure en soi,
quelque soit son état,
pourquoi irait-il s'égarer dans le labyrinthe des enseignements ? 23

Bien qu'il vive au milieu des gens,
le yogi n'a jamais peur,
car il est libre de la confusion engendrée par
l'erreur du "il y a" et du "il n'y a pas" :
ces dilemmes ont disparu en lui. 24

Le yogi qui offre toutes ses facultés
et qui s'adonne sans réserve au samâdhi,
réalise directement l'expérience ultime
et atteint ce qui mérite de l'être. 25

Il embrasse le Moi en soi-même dans le Soi,
sans aucune séparation,
grâce à son effort intime qui est le Soi,
complètement éveillé, établi en soi-même,
ah ! le yogi arrache ses propres limites. 26

Celui qui possède la connaissance
gagne d'un seul coup ce qui doit l'être,
en soi-même, dans le Soi,
animé par une émotion (vritti) entière
qui rejette toute visée particulière. 27

Celui qui pratique sans interruption
en sa conscience intime la vraie méthode
de l'expérience de la Parole,
celui-là pratique concrètement l'enseignement !
Il est apte à éveiller des élèves. 28

Parce qu'il est sans habitudes,
parce que sa conscience est éveillée,
parce qu'il a lâché les espoirs erronés,
parce qu'il a tranché le lien du "il y a" et du "il n'y a pas",
il ne sera pas repris par un corps. 29

Son esprit a rendu l'âme,
ses doutes sont anéantis,
il se délecte de son essence,
il est comblé par le nectar de l'expérience intime / du Soi :
délivré, il a atteint ce qui mérite de l'être. 30

C'est ainsi que j'ai composée
cette Réalisation de notre conscience
pour atteindre ce qui doit l'être :
elle est immaculée,
Lumière de la conscience,
réelle et vraie,
mère de la gloire de la liberté intérieure. 31

Si cet enseignement
capable de délivrer des maux du doute
ne permet pas de gagner le Bien souverain,
à quoi bon lire tant d'enseignements ? 32

Je salue Dieu,
perfection de tous les biens,
feu qui consume tous les karmas (et)
qui fait voir notre essence,
libre de tout artifice et de toute imagination,
temple de tout bien-être,
guérison radicale de tout mal-être,
beauté sans pareille
enseignée de la bouche du maître. 33


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez ici votre commentaire.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...