vendredi 18 mai 2018

La philosophie de la Reconnaissance, voie d'éveil

Beaucoup de gens intéressés par le Tantra ignorent encore
qu'il existe une philosophie inspirée par le tantrisme,
une philosophie proposée comme une voie complète
vers l'éveil à soi.

Manuscrit cachemirien du Vijnâna Bhairava Tantra, avec des notes


D'autres croient que cette philosophie, nommée "reconnaissance", consiste à s'administrer des massages ou à recevoir une mystérieuse énergie d'un être spécial appelé "gourou" ou "siddha".

La Reconnaissance (pratyabhijnâ) n'enseigne rien de tout cela. Elle est une philosophie, c'est-à-dire un examen rationnel et attentif (carcâ, anveshanâ) de l'expérience ordinaire. Elle ne fait appel à aucune expérience spéciale,
en plus de l'expérience commune de l'état de veille. Selon cette philosophie, les états induits par la pratique du yoga ne sont pas nécessaires pour s'éveiller. Il suffit de bien observer ce qui nous est donné ici et maintenant.
De plus, aucune croyance préalable n'est requise. Nul besoin de grâce, d'initiation ou de préparation morale. Il n'est pas nécessaire de manger bio, ni de croire à quoi que ce soit, même si chacun est laissé libre de croire à ce qu'il croit avoir choisi de croire. 
Contrairement à d'autre spiritualité, il n'y a pas de prérequis, en dehors du fait d'être un être conscient qui se pose des questions et qui aspire à une sorte de plénitude, sans trop savoir de quoi il s'agit au juste.
Contrairement au bouddhisme, il n'est pas nécessaire de croire en la réincarnation.
Contrairement au védânta, il n'est pas nécessaire d'être un mâle brahmane, ni d'adhérer au système des castes ni à l'idéologie des Védas. 
Contrairement au Néotantra, il n'est pas nécessaire de croire à... toutes sortes de choses plus ou moins crédibles.
En revanche, il faut être audacieux, curieux, ouvert d'esprit et capable de se concentrer suffisamment pour comprendre plusieurs phrases d'affilée, ce qui n'est plus si courant, apparemment. 

L'enseignement de la Reconnaissance est simple. On pourrait l'exprimer ainsi :
"Nous sommes tous une seule et même conscience
qui joue librement et gratuitement
à se manifester sous toutes les formes".
Pour parvenir à cette certitude, il faut interroger nos croyances et regarder de plus près notre expérience, ici et maintenant.

Mais comme dit Outpala Déva, le fondateur de cette voie nouvelle :
"Cette voie est facile".
Abhinava Goupta explique que cette voie nouvelle est facile parce qu'il n'est pas besoin de s'y exercer au yoga tel que l'enseigne Patanjali. La réalisation, l'éveil, n'est rien d'autre la reconnaissance de notre essence. Point de règles quant à la manière de vivre. Pas de conditions préalables. Ni yama, ni niyama, etc., c'est dit explicitement : "ils ne sont d'absolument aucune aide" (anupayoga eva, Pratyabhijnâ-vimarshinî IV, verset 16).

La Reconnaissance est une voie d'éveil,
un chemin complet basé sur l'expérience et la réflexion.
Pas d'autre autorité, pas de gourou, rien d'autre
que la lumière naturelle et la richesse de ce qui est donné à chaque instant.

Pour celles et ceux qui seraient curieux de regarder plus avant dans cette direction,
je conseille la lecture de La Doctrine secrète de la déesse Tripurâ, très abordable, sous forme de fables. Par ailleurs, j'ai traduit plusieurs textes de cette philosophie, traductions que vous trouverez sur cette page, à droite.

A mon sens, la Reconnaissance est un véritable yoga de la connaissance, bien adapté à la vie moderne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez ici votre commentaire.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...