lundi 24 novembre 2014

L'humanité est-elle la maladie de la terre ?



De la cruauté de l'homme.
On verra sur terre des créatures se combattre sans trêve, avec très grandes pertes et morts fréquentes des deux côtés. Leur malice ne connaîtra point de bornes ; dans les immenses forêts du monde, leurs membres sauvages abattront au niveau du sol un nombre d'arbres considérable. Une fois repus de nourriture, ils voudront assouvir leur désir d'infliger la mort, l'affliction, le tourment, la terreur et le bannissement à toute chose vivante... Rien ne subsistera sur terre ou sous terre ou dans les eaux, qui ne soit poursuivit ou molesté ou détruit et ce qui est dans un pays sera emporté dans un autre ; et leurs propres corps deviendront la sépulture et le conduit de tous les corps vivants qu'ils ont tués. O terre ! que tardes-tu à t'ouvrir et à les engouffrer dans les profondes crevasses de tes grands abîmes et de tes cavernes, et ne plus montrer à la face des cieux un monstre aussi sauvage et implacable ?

Léonard de Vinci, Prophéties, trad. L. Servicen

vendredi 21 novembre 2014

L'individu est libre


I'm free !

L'individu est doué de libre-arbitre. Il n'est pas comme une pierre, privé de conscience propre.
Pourquoi ?
Parce que, comme Dieu, il est doué de conscience. 
Conscience et liberté sont inséparables.

L'individu est conscience "contractée", mais conscience quand même. Il possède donc tous les pouvoirs de Dieu, mais limités. En fait, il est Dieu, mais Dieu qui s'est librement fait homme dans l'oubli de sa vraie nature, pour pouvoir ensuite se retrouver.

L'individu est Dieu déguisé. Il n'existe pas indépendamment de Dieu. Mais il existe. De même, la vague n'existe pas indépendamment de l'océan. Mais il y a des vagues.
Le but de la vie n'est donc pas de supprimer notre individualité, mais de reconnaître notre essence pour nous dilater à nouveau à l'infini.

Tel est la doctrine du tantra non-duel.

Ceci dit, même dans les doctrines non tantriques, comme le Vedânta, qui semblent donner plus de place à une approche impersonnelle, l'individualité et ses pouvoirs ne sont jamais niés. A ma connaissance, les seules doctrines qui, en Inde, nient vraiment l'individu et son libre-arbitre, les seules doctrines fatalistes donc, sont celles des Âjîvikas, et puis les Astrologues (kâlavâdî, ceux qui disent que tout est régit par le Destin, par exemple dans le Mahâbhârata) et... et c'est tout.

Mais le tantra non-duel est le seul courant qui affirme l'unité de tout et de tous sans nier tout et tous. Il reconnaît dans le corps et l'esprit les pouvoirs créateurs qui sont ceux de la Source, mais contractés, en version incomplète. La parole, l'imagination, la mémoire sont les pierres philosophales de la liberté pour l'individu qui sait les reconnaître. Krishna le dit :
 "Perception, mémoire et exclusion [=langage] viennent de Moi seul".

C'est ce que dit aussi la philosophie tantrique de la Reconnaissance :

"Tout individu
Est manifestement doué
D'omniscience et d'omnipotence
Car tout individu
Peut manifester et sculpter
Selon ses désirs".

Stances pour la reconnaissance (Pratyabhijnâkârikâ, I, 6, 11))

Mais l'individu vit d'ordinaire dans la croyance en ses limites, dans la résignation et l'abattement (glâni). Sa liberté est donc limitée. Elle dépend de la Nécessité, des lois de la nature, (niyati), lesquelles ne sont que la liberté de Dieu. Mais quand on découvre la Source en soi, notre Soi, alors :

"Quand la (croyance en notre propre) misère,
Si profondément enracinée,
Est rejetée au loin,
Quand on resplendit manifestement 
Du pouvoir d'agir et de créer,
Alors nos résolutions
Deviennent (comme) l'arbre qui exauce les souhaits !"

Hymne à la Matrice (Tattvagarbha)

Alors l'individu, véritable "Seigneur déguisé" (channa-parameshvara dit Kshemarâja) "fait et connaît tout ce qu'il désire". Sa volonté ne fait plus qu'une avec celle de la Source, parce qu'il a reconnu qu'en vérité, il est la Source, la Source qui joue librement à être un individu doué d'une liberté limitée. 
L'individu est Dieu qui limite librement sa propre liberté. 
Dieu est l'individu qui recouvre librement sa propre liberté.

jeudi 20 novembre 2014

Résumé

On me demande un résumé.
Voici :

Oui

En sanskrit :

Om


Une autre version, magnifique et sublime illustration de La Voie Directe :





Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...