jeudi 4 juin 2015

La mort de la mort


Implicite dans tout ce que nous faisons, la peur de la mort.
Pourtant, la mort n'est pas un mal en soi. 
Elle n'est un mal que parce que nous sommes profondément persuadés que la mort est la fin de notre essence, de la vie, de notre moi profond.
Seule une expérience aussi profonde que peut l'être cette angoisse de la mort peut nous en délivrer. 
Une expérience aussi viscérale et irrationnelle. 
Aussi inexpugnable, invincible et réfractaire à tout discours.
Cette expérience est toujours disponible, 
selon l'orientation que nous choisissons.
Vers les choses dans l'oubli de soi.
Ou vers le Soi dans l’accueille de tout.

Le Serpent éternel dit :

Qui se connait soi-même
Traverse la tristesse
Car celui qui voit
N'a peur de rien,
Pas même de la mort.
N'ayant plus peur d'elle,
De quoi d'autre aurait-il peur ?


Ainsi, se retourner vers soi (ne demandez pas comment !), c'est tuer la mort.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...