dimanche 19 février 2017

Je suis... un mégalomane ??

Au centre de chacun brille le soleil du "je suis",
force vive, source de tout et guérison de tous.

La voie aux mille tours et détours
 est finalement la voie du "je suis".
"Je suis" n'est pas une idée abstraite de l'Absolu, de l'Être, de la Conscience,
mais une présence intime, la présence intime qui brille toujours
au fond de nous, même quand nous n'en avons pas conscience.
Pur ressenti.
Avant tout.



S'éveiller,  c'est s'éveille au "je suis",
plus intime à nous que nous-mêmes,
présent avant toute idée de soi, avant toute image.
Mais c'est un ressenti,
une sensation, 
une vibration, 
une énergie,
un courant
d'amour 
de guérison.

Mais n'est-ce pas de la mégalomanie
à l'état pur ?
N'est-ce pas mettre le divin au service de l'humain,
répétant ainsi le geste de Satan,
la racine même du Mal ?

Je ne le crois pas.
Pourquoi ?
Parce que cette Présence est moi,
je la sens comme "moi", c'est vrai.
Mais dans le même temps, je la sens
comme un moi plus authentique, plus profond,
à jamais au-delà de tout égoïsme.
C'est un moi vivant,
mais un moi universel,
un moi que je sens être le moi
qui vibre et vis dans les regards,
dans les corps,
dans les mouvements de la vie.

On peut être tenté par une telle inversion,
se laisse aller dans une quête d'argent et de pouvoir,
faire du "je suis" un outil au service de fantasmes.
Mais, tôt ou tard, un sentiment de malaise
nous indiquera que nous nous égarons,
et l'instinct divin, irrépressible,
plus fort que n'importe quel mensonge que nous pouvons nous servir,
nous ramènera à la vérité du "je suis".
Comme un retour à la maison.
Doux, sans jugement, vrai.
Puissant. Force intacte,
inaccessible à tout mal.

D'un autre côté, "Je suis" s'incarne.
"Je suis" incarné.
Inutile de vénérer la souffrance,
ce serait une autre idole.
"Je suis" un,
mais je m'incarne ici et maintenant
pour manifester une face et un regard 
uniques,
et précieux à ce titre.
"Je suis", et je suis tout,
au-delà de toute limite.
Mon corps se détend,
se laisse prendre dans cette Main chaleureuse,
sans nom, sans forme, mais 
plus vivante que tout ce qui a nom et forme,
et qui se révèle clairement
par "je suis",
vibration silencieuse,
silence éloquent,
plénitude parfaite,
une,
que j'accueille maintenant,
que je laisse ruisseler dans mes veines,
qui englouti et sature chaque instant,
chaque parcelle de mon être unique.

"Je ne suis rien" veux dire,
en termes de ressenti,
"je suis transparent,
je m'ouvre,
je m'offre à l'influx,
à la vibration
Je suis".

Je désire,
mais je désire sans limite.
Je veux, mais
je veux sans limites, 
Je suis désire,
Je suis vie,
Je suis plaisir,
Je suis amour,
Je suis sagesse.

Je suis cette voie de vie, de renouvellement, de liberté, d'émerveillement, de stupeur...

Nul ne peut se l'approprier.
Chacun peut s'y ouvrir.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...